Professions auprès des animaux

MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR

LE VETERINAIRE

 

 

 

 

Le métier de vétérinaire se distingue par sa polyvalence. Quand il s'agit de soigner les animaux, il n'est pas le même selon qu’il exerce en ville ou à la campagne. Si aujourd’hui la plupart des vétérinaires sont installés en ville et s’occupent d’animaux de compagnie comme les chiens et les chats, les vétérinaires en zone rurale ont affaire à toutes sortes d’animaux d’élevages et certains se spécalisent dans la médecine des chevaux.

Pour soigner des animaux sde compagnie, de loisirs, de rente ou sauvages, il est à la fois généraliste, chirurgien, anesthésiste, radiologue, dentiste, nutritionniste...
Un vétérinaire doit aussi savoir s’adapter et suivre l’évolution en matière de possession d’animaux : les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), rongeurs, furets, lapins, oiseaux ou animaux exotiques doivent aussi entrer dans le champ de ses compétences.

Le métier de vétérinaire est éprouvant, chronophage, demande beaucoup de rigueur et de savoir faire, mais il apporte beaucoup de satisfaction : celle d’avoir un métier au service de la vie des animaux.

 

Comment devenir vétérinaire ?

 

Pour devenir vétérinaire il est tout d’abord recommandé d’avoir un bac option scientifique car les mathématiques et la physique sont dominantes dans les études vétérinaires.
Une fois le bac en poche il vous faudra intégrer une classe préparatoire BCPST (Biologie, Chimie, Physique, Sciences de la Terre) dite « Agro – Véto » d’une durée de 2 ans.
Vous passerez ensuite le concours pour intégrer l’une des 4 écoles vétérinaires de France : à Toulouse, Lyon, Nantes ou Maisons-Alfort en région parisienne.
Après 5 ans d’études dans l’une de ces écoles vous pourrez pratiquer le métier de vétérinaire. Vous pouvez aussi ensuite vous spécialiser dans un domaine en 2 à 4 ans.

Compétences : Il faut avoir de de la persévérance car les études sont très longues (7 ans après le bac). Il est aussi indispensable d'être bon dans les matières scientifiques (notamment les mathématiques et la physique). Il faut enfin être capable de se détacher affectivement des animaux que l'on soigne. La disponibilité, le goût du contact humain, le sens des responsabilités sont les qualités requises pour pouvoir exercer en cabinet.

Salaire moyen : Le salaire moyen brut d'un vétérinaire est de 54 000 € par an. Cela peut varier selon son expérience et le lieu d'exercice. Par mois, cela varie entre 2000 € et 5000 €

 

L' ELEVEUR ANIMALIER

 

L’éleveur animalier est destiné à surveiller le développement des animaux,  leur santé et leur reproduction.  Son métier est de veiller à la bonne croissance des animaux qu’il élève avant de les confier à leurs futurs propriétaires.
L’amour des animaux n’est pas l’unique qualité qui permet d’exercer ce métier. Il faut également savoir en prendre soin et les nourrir correctement.
[Selon le Code Rural, « On entend par élevage de chiens ou de chats l’activité consistant à détenir des femelles reproductrices et donnant lieu à la vente d’au moins deux portées d’animaux par an ».]
Un éleveur de chiens est en outre dans l’obligation de détenir un certificat de capacité, que l’on peut obtenir en s’adressant au préfet de son département.

 

Comment devenir éleveur animalier ?

 

Formations d’état :
- BTA (Brevet de Technicien Agricole) « élevage », formation par alternance, en sortie de seconde ou d’une formation BEP ou BEPA (Brevet d'Etudes Professionnelles Agricoles), d’une durée de 2 ans.
- BEPA « élevage », formation par alternance en sortie de troisième, seconde ou fin de cycle de CAPA (Certificat d'Aptitudes Professionnelles Agricoles), d’une durée de 2 ans

Formations privées :
Formation accessibles dans les MFR (Maison Familiale Rurale) de :
- Gyragues (13)
- Semure -en-Auxois (21)
- Donneville (31)
- Neuvy le roi (37)
- Crentoir (56)
- Mortagne-en-perche (61)
- Guillers (56)

Pour se mettre à son compte et bénéficier des aides, il est indispensable de posséder un diplôme de niveau Bac.  Il est nécessaire d’avoir le certificat de capacité.

Compétences : Etre rigoureux et patient, avoir des connaissances en santé vétérinaire.  Avoir des aptitudes commerciales est un plus, pour gérer au mieux la vente des animaux.

Salaire moyen débutant : Les revenus tirés de cette activité peuvent être très aléatoires. Le plus souvent, le métier d’éleveur permet simplement d’avoir un complément de salaire.

 

COMPORTEMENTALISTE :

 

Le comportementaliste animalier est le spécialiste de la relation et de l’influence que l’Homme exerce sur l’animal (et inversement), et des conséquences de cette influence en terme de comportement de l’animal.
Pour parler plus simplement, on peut comparer le comportementaliste à un psychologue qui viendrait analyser la relation entre l’animal et son ou ses maîtres. Son objectif est de venir arranger une situation qui s’est détériorée et il cherche à rétablir une relation harmonieuse dans le respect de la nature de chacun.
Le comportementaliste animalier intervient principalement pour des animaux de compagnie, et majoritaire pour des chiens, puis des chats.

 

Comment devenir comportementaliste animalier ?

 

Il existe plusieurs centres de formation pour devenir comportementaliste animalier en France. Il s’agit de centres privés et aucun ne délivre pour le moment de diplôme reconnu par l’Etat.
Les écoles vétérinaires proposent aussi un module « comportement animalier », mais il ne peut être suivi que par les étudiants d’école vétérinaire.
Soyez attentifs à la réputation de l’école que vous choisirez ; à cause de l’engouement pour cette profession récente, le nombre de formations a doublé en l’espace de 2 ans et certaines sont moins sérieuses que les autres.

Compétences : connaître les animaux (éthologie), être fin psychologue, être adaptable, et être capable de soupçonner une pathologie physique

Salaire moyen : tout dépend si vous exercez en indépendant ou en tant que salarié. Dans le premier cas votre salaire dépendra de votre rythme de travail et du nombre de vos clients. Dans le cas d’un salarié, le salaire de départ est d’environ 1500 euros.

 

LE MAITRE CHIEN :

 

 

Le chien dispose d’un arsenal sensitif et répressif bien plus développé que l’homme. Grâce au travail des éleveurs et aux sélections répétées, son flair et son ouïe se sont particulièrement développées. De même pour certaines races, la puissance musculaire et la force de leur mâchoire n’ont plus rien à voir avec celle du loup, leur lointain ancêtre.
Doué de tels talents, le chien s’est donc imposé comme un acteur indispensable de notre société. Le maître chien est donc l’homme qui sera chargé d’aider le chien à utiliser ses compétences au mieux de la situation, en évitant les débordements issus de sa condition d’animal.
Il peut s’agir de guider le chien dans la recherche de personnes disparues, dans la recherche de produits stupéfiants ou d’explosifs, il peut s’agir enfin et dans la majeure partie des cas, d’utiliser la capacité dissuasive extraordinaire du chien pour défendre un périmètre ou faciliter une interpellation difficile.

 

Comment devenir maître chien ?

 

Les maitres chiens de la police ou de la gendarmerie sont avant tout des membres de forces de l’ordre, ayant suivi le même cursus que leurs collègues enquêteurs ou agents de voie publique. A l’issue de leur formation et après quelques années en tant que simple agent, ils peuvent avoir la chance d’intégrer une des équipes cynotechniques. Les sélections sont rudes et les places peu nombreuses. Il en est de même au sein de l’armée.
Pour les maîtres chiens de sécurité, les possibilités sont plus larges :

De niveau Brevet à Bac + 2.
Niveau brevet : Certificat professionnel d’agent cynophile de sécurité : seul diplôme reconnu et agréé par les ministères. (Il faut être majeur, avoir un niveau fin de 3ème, un casier judiciaire vierge, le permis B, avoir un chien)
Niveau CAP (certificat d'aptitude professionnelle) : CAP agent de prévention et de sécurité.
Niveau Bac : BP (Bac Professionnel) agent technique de prévention et de sécurité.
Niveau Bac + 2 : Diplôme d’éducateur de chiens guides d’aveugles délivré par la FFAC (Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles). (Il vous faudra posséder la carte professionnelle et être titulaire d’une certification spécifique d’agent cynophile.)

Compétences: Très bon contact avec les chiens, savoir faire preuve d’autorité et de compréhension, avoir une excellente condition physique.

Salaire moyen : La rémunération varie au sein des forces de l’ordre en fonction de votre grade et suit les barèmes de la fonction publique et de l’armée, soit entre 1600 et 3000 euros, voire plus avec les primes de déplacement (armée).
Pour les agents de sécurité, le salaire moyen est de 1500 euros.

 

LE TOILETTEUR :

 

 

Le toiletteur, également appelé technicien de l’entretien canin, prend soin de l’hygiène et l’esthétique de votre animal. Le travail du toiletteur consiste à tondre, laver, brosser et sécher le pelage de l’animal en fonction de la demande du propriétaire du chien et des notions d’esthétiques, si le chien doit concourir pour des salons d’expositions par exemple. Il manipule shampooing, antipuces et antiparasitaires.

Le toiletteur s’occupe également d’épiler couper les griffes, nettoyer les oreilles, et il vérifie régulièrement le matériel de toilettage pour s’assurer de son bon fonctionnement. Les salons de toilettage disposent généralement d’accessoires ou de produits cosmétiques pour chien disponible à la vente.

 

Comment devenir toiletteur ?

 

Aucune formation spécifique n’est requise pour exercer le métier de toiletteur. Le BNTC (Brevet National de Toiletteur Canin) certificat de niveau V, est le seul diplôme homologué par l’Etat. Cette formation dure deux ans et s’adresse à des  jeunes de 16 à 25 ans ayant le niveau de 3ème. La formation peut être réalisée par apprentissage ou contrat de qualification sur deux ans. Huit centres en France sont habilités à préparer à l’obtention de ce certificat, tous régis par l’Union Nationale des Centres de Formation en Toilettage.

Compétences : Le toiletteur doit faire preuve de patience et de douceur avec les animaux, afin qu’ils se sentent en confiance. La formation requiert une grande connaissance des différentes races de chien et de chat, afin de savoir adapter les soins en fonction des animaux. L’utilisation des instruments de toilettage, notamment des objets contendants, doit être maitrisée. Des notions en cosmétologie sont essentielles.

Salaire: Le salaire moyen d’un toiletteur est d’environ 1200 €, et aux alentours de 1500 € lorsqu’il est à son compte. Sachez que cela dépend en partie de la région et de la ville dans laquelle vous exercez.

 

Le groupe accueille un nouveau membre : titange.

Il y a 9 ans et 8 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : Narnia22.

Il y a 9 ans et 8 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : marina11.

Il y a 9 ans et 8 mois
Plus de groupes