Tous les Animaux Confondus

Connaître pour mieux protéger !!!!
MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR

Bienvenue dans le groupe 

"Tous les animaux confondus"


Dans ce groupe, nous allons vous faire découvrir des animaux vivants sur notre planète Terre, et qui vous sont, pour certains, totalement inconnus.


Le but de ce groupe est donc de NOUS faire partager les animaux que VOUS aimez et que VOUS souhaitez protéger, afin que NOUS les découvrions pour mieux les protéger.


Vous pouvez donc m'envoyer un MP (avec ou sans photo et avec ou sans description) ou écrire sur le mur pour me dire quel animal vous souhaiteriez voir sur cette fiche !!!


Merci de votre compréhension :)


Par Anonymedu37

Famille : Procyonidés

Taille : 66 – 82 cm

Poids : 900 grammes

Description : grands yeux, fourrure brune tirant sur l'orange

Nourriture : omnivore, il mange des fruits, des insectes et du nectar

Habitat : dans les arbres des forêts brumeuses des Andes (Bolivie, Equateur) entre 1600 et 3000 m d'altitude

Reproduction : un petit à la fois

Longévité : probablement 15 à 20 ans


Par Jo-Vi


Famille : Canidés

Taille : 70 – 80 cm au garrot, longueur entre 60 cm et 1 m sans la queue qui fait 30 – 40 cm. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Poids : 20 – 30 kg

Description : 4 doigts à chaque patte, 40 dents, crâne pourvue d'une large mâchoire, grandes oreilles rondes munies de poils, présence de glandes odorantes qui répandent dans l'air des effluves persistantes et désagréables, pelage constitué de noir brun jaune et blanc complètement différent pour chaque individu.

Nourriture : carnivore, il chasse principalement en groupe des animaux de 20 à 90 kg, il court vite et est très endurant (50 km/h sur 6 – 8 km). Par contre, il ne boit pas.

Habitat : Il vit exclusivement en Afrique subsaharienne australe et centrale, dans les steppes et les savanes. Il vit en meute, de 5 à 20 individus, dominé par un couple alfa.

Reproduction :Seul le couple alfa se reproduit. La meute (nomade) se fixe dans un terrier, 6 à 12 petits par portée, une portée par an. Les petits sont allaités jusque 1 mois puis nourris par régurgitation jusque 1 an. L'éducation et les soins sont apportés par l'entièreté du groupe.

Longévité : 12 ans.



Famille : Canidés

Taille : 30 cm au garrot, 60 cm de long sans la queue. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Poids : 2,5 à 5 kg environ. Les mâles sont plus lourds que les femelles.

Description : Son pelage est de couleur fauve clair, taché de noir sur les oreilles, le museau, les membres (relativement courts) et le bout de la queue. La gorge et le dessous du corps sont plus clairs. Il présente le même masque facial que le raton laveur. Il a de longues oreilles (114 à 135 mm). il a entre 46 et 50 dents, soit au moins trois molaires supérieures et quatre molaires inférieures. Son puissant muscle digastrique lui permet de mastiquer rapidement les insectes.

Nourriture : Le régime alimentaire de l'otocyon consiste pour l'essentiel en insectes et autres arthropodes, mais occasionnellement il ne dédaigne pas petits rongeurs, lézards, œufs et poussins d'oiseaux, ainsi que matières végétales. Le termite moissonneur (Hodotermes) et le bousier (Scarabidae) peuvent constituer plus de 80 % de son alimentation1. L'otocyon absorbe une grande partie de l'eau qui lui est nécessaire par le biais des fluides corporels de ces insectes2. Il ingère souvent les termites alors qu'ils sont en train de manger de l'herbe. Les bousiers se nourrissent de fèces d'ongulés sur lesquelles ils pondent également. L'otocyon entretient donc aussi une relation commensale avec les grands herbivores tels les gnous, les zèbres et les buffles. Il utilise ses longues oreilles pour détecter les larves de bousiers en train de ronger leur pelote fécale3. L'otocyon chasse seul ou en groupes lorsque les insectes sont abondants. La chasse en communauté est plus fructueuse4.

Habitat : L'otocyon occupe des terriers qu'il creuse lui-même ou des galeries délaissées par d'autres animaux tels que l'oryctérope. Ces terriers comptent plusieurs mètres et présentent de nombreuses entrées et chambres. Une famille peut occuper différents terriers.

Reproduction : La saison des amours dure de septembre à novembre. Gestation : 60-70 jours. Nombre de petits : 2 à 6. Poids moyen à la naissance : 122 g. Maturité sexuelle: 8-9 mois. L'otocyon élève une portée par an. Les nouveau-nés ouvrent les yeux à l'âge de 9 jours. Ils émergent du terrier à 17 jours. À la naissance, ils présentent un sous-poil gris, clairsemé, qui disparaît peu à peu. À l'âge de 4-5 semaines, leur robe a déjà la couleur du pelage des adultes. L'allaitement dure 15 semaines. Ensuite, les petits commencent à chasser avec leurs parents. Ils atteignent leur taille adulte à l'âge de 5-6 mois. Une fois matures, la plupart des jeunes se dispersent. Certaines jeunes femelles restent au sein du groupe natal. Les mâles participent autant, si ce n'est davantage que les mères à l'élevage des petits (garde, soins, jeux).

Longévité : en moyenne 6 ans en captivité, mais un spécimen a déjà atteint 14 ans.


Par Chloe2335


Famille : Glaucidae

Taille : 3 à 4 cm de long, mais peut atteindre 6 cm.

Poids : Indéterminé.

Description : Glaucus Atlanticus est un mollusque gastéropode issu de l'espèce des nudibranche (branchies nues non protégées par une coquille). Blanc, gris perle et bleu, on peut le trouver dans tous les océans, la partie ventrale de son corps plat tourné vers la surface de l'eau.

Nourriture : Il se nourrit d'autres organismes pélagiques plus grands que lui, consommant les tentacules d'hydrozoaires comme lui, à la surface des océans (pleuston). Trois types d'espèces urticantes composent ce groupe : les physalies, les vélelles et la porpite. Il peut se fixer à ses proies à l'aide de ses mâchoires chitineuses; la seule succion lui suffit à maintenir sa proie. Il s'en prend aussi aux janthines, gastéropodes dont le mode de vie est semblable au sien. Il se livre parfois aussi au cannibalisme, lorsque l'occasion se présente.

Habitat : C'est une limace de mer pélagique, qui se rencontre en eaux tempérées et tropicales, tout autour du monde. Elle a été recensée dans tous les grands océans, Atlantique, Pacifique et Indien, dans le golfe du Mexique, la mer des Caraïbes ou encore la Méditerranée.

Reproduction : Glaucus Atlanticus possède les organes reproducteurs mâle et femelle mais il a besoin d'un partenaire pour pouvoir se reproduire. Les deux partenaires collent l'une contre l'autre leurs faces ventrales et fécondent ainsi les œufs face-à-face. Du couple peut naître d'une vingtaine à une soixantaine d'oeufs protégés par le mucus. Ils sont laissés à la dérive ou plus rarement placées sur des carcasses de proies. Si l'eau dépasse les 19°, il ne faudra que quelques heures aux œufs pour se diviser et moins de 60 heures pour atteindre le stade larvaire.

Longévité : indéterminée.

 


Famille : Mitsukurinidae

Taille : 3 – 4 m de long

Poids : environ 160 kg pour un des rares pêcher.

Description : Il a un long museau aplati, des mâchoires très protractiles garnies de dents en forme de clou, un corps flasque de couleur grise, blanche, ou rosâtre avec de petites nageoires.

Nourriture : Cette espèce chasse des poissons téléostéens, des céphalopodes et des crustacés à la fois à proximité du fond de la mer et au milieu de la colonne d'eau. Son long museau est couvert d'ampoules de Lorenzini, qui lui permettent de détecter les champs électriques produits par ses proies, qu'il peut capturer en étendant rapidement ses mâchoires.

Habitat : Il vit sur le talus continental, les canyons sous-marins et les monts sous-marins du monde entier, entre 30 et 1 300 m de profondeur, les adultes vivant plus profond que les juvéniles.

Reproduction : aucune information

 

Longévité : indéterminée

 


Famille : Cervidés

Taille : 1,1 – 1,6 m de long, 50 – 70 cm de hauteur au garrot, 7 – 15 cm de queue.

Poids : 17 – 50 kg.

Description : Mâles et femelles ont de grandes et robustes canines supérieures. Celles des mâles forment comme des défenses pouvant dépasser 2,5 cm de longueur. Le pelage du corps est d'un brun chocolat sur la partie supérieure et blanc sur le dessous. La tête et le cou son gris et de petites taches blanches sont présentes sur la base des oreilles. Le dessous de la queue est blanc. Seuls les mâles portent des bois mais ceux-ci n'ont pas de ramifications. Ces bois ne mesurent que quelques centimètres et sont partiellement ou entièrement dissimulés par les longs poils présents sur le sommet du crâne.

Nourriture : Le cerf huppé est l'un des rares cervidés à être omnivore. Son régime alimentaire se compose entre autre d'herbe, de feuilles, de fruits, d'oeufs et de larves. Ce cerf arrache la végétation qu'il mange en appuyant sur les incisives inférieures contre un tampon qui prend la place des incisives supérieures.

Habitat : L'aire de répartition du cerf huppé se situe principalement en Chine centrale et méridionale. Le cerf huppé vit dans les forêts humides élevées à des altitudes situées entre 300 et 4750 m. Son habitat se situe toujours à proximité de l'eau.

Reproduction : Le cerf huppé est une espèce polygame. La saison des amours, ou ornière, se déroule de septembre à décembre, lorsque les aboiements bruyants des mâles pour attirer les femelles s'entendent plus fréquemment. Après une période de gestation d'environ 210 jours, la femelle donne naissance à un ou deux petits. Jusqu'à l'âge de 6 mois, le jeune faon est dépendant de sa mère et atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 9 mois environ.

 

Longévité : En captivité, le cerf huppé peut vivre jusqu'à l'âge de 15 ans. Sa longévité à l'état sauvage est encore inconnue.

 

Par woufwouf12:


Famille : Trichéchidés

Taille : Jusqu’à 4,50 m de long

Poids : 400 kg 

Description : Leur corps massif est fuselé, pourvu de membres antérieurs relativement courts, avec une queue plate et arrondie. La peau est rugueuse, de couleur grise à noire. La lèvre supérieure, très

proéminente, sert d'organe tactile. Malgré leur grande taille, les lamantins restent très discrets et peuvent disparaître sans faire de bruit. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel marqué.

Nourriture : Herbivore strict, le lamantin se nourrit d'herbiers marins et de plantes aquatiques .

Habitat :  Eaux douces, saumâtre ou salées peu profondes (Rivières, lagunes, mangroves, herbiers sous marins...) aux températures variant de 24 à 28°C dans la Mer des Caraïbes, Golfe du Mexique et côte Orientale de l’Amérique du Sud jusqu’au Brésil (présent en Guyane). Il se rencontre généralement à l'embouchure des rivières dont il peut remonter le cours.

Reproduction : Une femelle donne naissance à un petit après une période de gestation de 12 mois environ et l’allaite entre un et deux ans. Elle peut en avoir tous les trois ans. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle entre l'âge de 3 et 4 ans. Cependant, le taux de reproduction est faible, ce qui explique en partie le déclin actuel de l'espèce.

Longévité : 50 à 60 ans.

 


Famille : Ursidés

Taille : 1,2 – 1,5 m de long, 12 – 13 cm de queue

Poids : 75 – 160 kg pour les mâles, 10 – 20% en moins pour les femelles. Les petits ne dépassent pas 100 – 200 grammes.

Description : Le panda ressemble à un petit ours. Son pelage est court et fourni. Ses poils varient entre 3 et 10 cm selon la région du corps. Le pelage court et épais du panda lui apporte une superbe isolation pour affronter l'humidité et le froid hivernal des montagnes qu'il habite. La particularité du panda est naturellement la coloration de son pelage : il est noir et blanc. Légende sur l'origine de sa couleur : Il fut un temps où ils étaient entièrement blancs. Mais un jour, alors qu'une mère panda et son petit jouaient avec une bergère qui gardait son troupeau, un léopard attaqua le petit. La bergère lui sauva la vie, mais trouva la mort en le défendant. Émus par son courage, les pandas décidèrent, pour son enterrement, de se conformer aux rites locaux qui voulaient que les participants se couvrent les bras de cendre. Comme ils s'essuyaient leurs larmes avec leurs pattes et se bouchaient les oreilles pour ne pas entendre les sanglots des trois sœurs de la défunte, la cendre leur noircit la peau.

Nourriture : Herbivore, ne mange pratiquement que des bambous.

Habitat : Ils vivent souvent seuls sur 6 massifs en Chine uniquement, dans les montagnes boisées avec sous bois de bambou sur 23 000 km².

Reproduction : Les accouplements se font de mi-mars à mi-mai, la gestation dure de 97 à 163 jours. Les femelles mettent bas une portée de 1 à 3 petits, mais habituellement un seul survit. La maturité sexuelle a lieu aux alentours de 5 – 6 ans.

 

Longévité : de 20 à 30 ans dans le milieu naturel.

 

 

Par lolol2:


Famille : Ursidés

Taille : 1,8 – 2,4 m

Poids : 400 – 600 kg

Description : Ses griffes brunâtres sont recourbées. Son pelage est épais et fourni, sauf au cours de la mue estivale. Son pelage est jaunâtre ou presque doré en été et en automne. Son épais pelage est composé de jarres lustrés et de duvet dense. Il a une épaisse couche de graisse sous la peau qui le protège du froid.

Nourriture : Ils se nourrissent principalement de phoques. Parfois, ils chassent le béluga ou le morse. Durant la saison douce, ils aiment manger du poisson, de l'herbe et autres végétaux.

Habitat : Il habite le continent arctique. Au Québec, on peut le retrouver au nord. Il se promène de banquise en banquise. Pour mettre bas, la femelle se dirige dans la vallée et creuse un grand trou dans la neige que l'on appelle aussi une antre.

Reproduction : La portée est habituellement de un ou deux petits  et parfois trois. Les oursons naissent à la fin de novembre ou au début de décembre. à la naissance, le petit pèse moins d'un kilogramme et mesure seulement 25 cm. Chaque année son poids augmente de façon considérable. Il suit sa mère durant trois ans.

Longévité : L'ours polaire vit de vingt à trente ans.

 

 

Par TARACHAROUCOWBOY:


Famille : Delphinidés

Taille : 7 – 9m pour les mâles, les femelles sont plus petites. Les petits mesurent de 2 à 2,7 m à la naissance.

Poids : 2,6 – 9 tonnes. Les petits pèsent de 150 à 220 kg à la naissance.

Description : Les orques ont une apparence caractéristique avec un dos noir, un ventre blanc et une tache blanche derrière et au-dessus de l’œil. Le corps est puissant et surmonté d’un grand aileron dorsal avec une tache gris foncé en forme de selle juste derrière. Pouvant mesurer plus de 2 mètres, l’aileron dorsal du mâle est plus grand que celui de la femelle (environ 90 cm). Il a une forme de triangle isocèle allongé tandis que l’aileron dorsal de la femelle est plus court et a la forme d’une faux. Néanmoins cet aileron s'affaisse chez la plupart des orques en captivité. Les scientifiques identifient les individus grâce aux entailles, coups et éraflures sur leurs ailerons ainsi qu'à la forme de l’aileron.

Nourriture : Les orques mangent des poissons, des calmars, des oiseaux de mer, des phoques et d'autres cétacés. Mais on dit qu'on a déjà vu un orque attraper un rorqual bleu (baleine bleue). L'orque est la seule baleine à manger des animaux à sang chaud, des mammifères et des oiseaux. En groupe, les orques peuvent arracher des morceaux de chair d'une baleine grâce à leurs dents tranchantes. En Antarctique, l'orque se nourrit de pingouins et de phoques en se jetant sur les banquises pour y déloger ses victimes. L'orque peut aussi assommer avec sa queue un oiseau en plein vol et ensuite le manger. L'orque avale entre 60 et 80 kg de nourriture par jour. Dans certaines îles de l'océan Indien, les orques se hissent sur la plage pour attraper des otaries, ensuite ils se servent de leurs nageoires pectorales et ils retournent dans la mer.

Habitat : Il vit dans toutes les mers.

Reproduction : Les femelles deviennent adultes à environ 15 ans. À partir de cet âge, elles ont des périodes de fertilité espacées de 3 à 16 mois. La durée de la période de gestation est variable, de quinze à dix-huit mois. Les mères donnent naissance à un seul nouveau-né, environ une fois tous les cinq ans. Dans les groupes d’orques grégaires étudiés, les naissances s’échelonnent tout au long de l’année, le pic de naissance se situant en hiver. La mortalité des nouveau-nés est très élevée ; d’après une étude, il semble que près de la moitié décèdent avant d’avoir atteint l’âge de six mois. Les nouveau-nés sont allaités durant 2 ans, mais commencent à se nourrir eux-mêmes à compter de l’âge de douze mois.

Longévité : en moyenne 50 ans mais pouvant aller jusque 90 ans pour les femelles et en moyenne 30 ans mais pouvant aller jusque 50 ans pour les mâles.

 

 

Famille : Félidae (Félin)

Taille : le mâle est le plus gros des deux sexes, mesurant près de 0,3 m de plus que la femelle. Un guépard adulte mesure de 1,20 à 1,50 m de longueur totale, dont 0,7 à 0,8 m pour la queue et de 67 à 94 cm de hauteur au garrot.

Poids : Le guépard mâle est plus gros que le guépard femelle. Il pèse environ 48 kg est une femelle pèse environ 38 kg. 

 

Description : A première vue, le guépard fait penser à un gros chat musclé. En fait, ce joli gros chat à la fourrure tachetée est un dangereux prédateur qui vit dans la savane.
Le guépard est un mammifère de la famille des félins. Il est de couleur jaune tachetée de noir. 
Ses pattes arrières sont plus longues que ses pattes avant. Ses oreilles sont rondes. Le guépard est aussi caractérisé par une trainée noire qui commence entre le coin de ses yeux et qui finit sur le bord de sa bouche. 
Il ressemble un peu à un gros chat. Le cri du guépard peut faire penser à un miaulement ou à un cri d’oiseau. Quand le guépard cri, il feule.

 

Nourriture : Les proies habituelles du guépard sont les petits ongulés de moins de 40 kilos tels que les gazelles, les antilopes, des jeunes d’antilopes plus grandes ou des veaux de gnous. Il lui arrive également de s’attaquer à des jeunes de phacochères, ou de se rabattre sur des rongeurs et des pintades. L’animal chasse à l’affût. Il se poste tout d’abord sur un promontoire quelconque (rocher, termitière, arbre penché car s’est un piètre grimpeur) pour repérer sa future proie, s’en approche furtivement jusqu’à une cinquantaine de mètres et fond brutalement sur sa victime. Il peut alors atteindre une vitesse de 110 km/h pendant une courte période. Mais le félin n’a qu’un taux de réussite de 1 sur 7. La plupart du temps, la proie parvient à s’échapper.

Habitat : Dans l’Antiquité, on trouvait le guépard dans presque toute l’Afrique sauf dans les régions de forêts tropicales, au Proche et Moyen-Orient jusqu’en Inde. De nos jours, les populations survivantes sont géographiquement isolées. La plupart des sous-espèces évoluent dans les vastes savanes d’Afrique offrant suffisamment de gibier, mais d’autres vivent également dans les déserts du Sahara et de Namibie, ainsi qu’en Asie du Sud-Ouest dans des environnements semi-désertiques. Le guépard d’Asie, dont il ne subsisterait qu’une cinquantaine d’individus, survit dans le désert iranien. 

Reproduction : Les accouplements ont lieu toute l’année. La femelle met bas au terme d’une gestation d’un peu plus de trois mois. En général les portées moyennes comptent entre trois et cinq chatons qui naissent avec leur taches caractéristiques et une crête « à l’iroquoise » qui s’étend jusqu’à mi-dos. Ces poils disparaissent avec l’âge. Les jeunes restent avec leur mère pendant environ dix-huit mois, pendant lesquels elle leur enseigne les techniques de chasse et de survie, et vers 2 ans, frères et sœurs quittent le clan familial. Les mâles restent en fratries tandis que les femelles se séparent. Les femelles atteignent la maturité sexuelle vers 2 ans, tandis que les mâles n’y accèdent qu’au bout de trois années.

Longévité : Son espérance de vie est d’environ 13 ans lorsqu’il vit en liberté. En captivité, il peut vivre jusqu’à l’âge de 21 ans.

 

 

Famille : Felidae

Taille : 0,85 à 1,10 m (hauteur au garrot 0,60 m et longueur de la queue de 0,30 à 0,50 m)

Poids : 9 à 26 kg

Description : Le serval a un faux air de caracal tacheté, mais tient du chat monté sur échasses. Son corps élancé haut sur pattes, est prolongé par un long cou, lui-même surmonté d’une tête fine aux oreilles larges et rondes. Son pelage d’un blanc jaunâtre à crème est ponctué de taches brunes ou noires.

Nourriture : Le serval ne chasse que des petits animaux tels que les rats, les damans, les oiseaux, ou les antilopes pygmées (ourébis, dik-diks), les insectes et les grenouilles. Il est capable de pousser des pointes de vitesse de près de 80 km/h et de faire des sauts de quatre mètres en longueur et de près de deux mètres en hauteur pour capturer ses proies. À l’instar des chats, il joue fréquemment avec sa victime avant de la dévorer.

Habitat : Relativement commun sur le continent africain (il existerait encore dix-sept sous-espèces encore en vie), le serval se trouve principalement dans les savanes humides. On ne le trouve pas dans les steppes arides ou les déserts, mais il survit dans certains secteurs parcourus par des cours d’eau du Sahel et d’Éthiopie. Quelques individus subsisteraient peut-être encore en Algérie (mais sans certitude) et il aurait disparu de la Province du Cap.

Reproduction : Après une période de gestation de deux mois à deux mois et demi, la femelle peut mettre bas deux fois par an, une portée de deux à trois petits. Généralement les naissances ont lieu dans des terriers abandonnés, mais elles peuvent également se dérouler dans un espace aménagé au milieu de buissons épais. Les mises-bas coïncident avec les périodes de reproduction des rongeurs dont se nourrissent les félins. Les petits naissent aveugles et ouvrent les yeux au bout de deux semaines environ. Ils commencent à s’alimenter de nourriture solide au bout d’un mois et sont totalement sevrés à six mois, après avoir acquis leurs canines définitives. Ils quittent leur mère au bout d’un an, terme correspondant à la maturité sexuelle de la plupart des individus.

Longévité : 20 ans

 

 

Par ASweetPlush:


 

 

Famille : Brevicipitidae

Taille : 48 mm

Poids : -

Description : La grenouille de pluie du désert est une petite espèce dodue aux yeux exorbités, avec un museau court, des membres courts, les pieds en forme de bêche et palmés. Cette espèce a la face dorsale d'une couleur sable pâle avec des points brun foncé ou des marbrures. La face inférieure comporte une zone transparente de la peau à travers laquelle ses organes internes peuvent être vus. il a souvent du sable adhérant à sa peau. Sa tête est ornée d'une large bande de forme angulaire ou incurvée reliant les deux paupières à l'arrière de la tête et une fine raie sur son front. Elle émet un croassement semblable au son émit par un jouet en plastique.

Nourriture : mites, coléoptères et larves d'insectes.

Habitat : Vit sur une bande cotière de 10 km de large entre la Namibie et l'Afrique du Sud, là où beaucoup de brouillard permettant son hydratation. Enfouie à 10-20 cm dans son terrier sous le sable la journée.

Reproduction : Les mâles peuvent faire appel à des chœurs, où un mâle initie un appel et est ensuite suivi par d'autres. La taille des couvées est pas connu pour B. macrops, mais pour d'autres espèces du genre Breviceps, le nombre d'oeufs va de 13 à 43 œufs.

Longévité : Certaines espèces ne vivent que quelques années, mais beaucoup ont une durée de vie de 6 à 7 ans dans leur milieu naturel. Notons qu'en captivité, les grenouilles et les crapauds peuvent vivre bien plus longtemps.

 

Par laetitiafi:

 

Famille : La fourmi-panda (Euspinolia militaris) est en réalité une vilaine guêpe appartenant à la famille des Mutillidae.
Taille : 3-4 cm

Poids : -
Description :  La belle doit son nom, vous l’aurez compris, à sa ressemblance avec le panda et à sa morphologie proche de celle de la fourmi.
Leur nom commun se réfère à leur poils, le plus souvent d’un rouge écarlate ou orange, mais il peut aussi être noir, blanc, argent ou or. Les spécimens en noir et blanc sont communément appelés « fourmis panda » en raison de leur coloration des poils ressemblant à ceux du panda géant chinois. Ces insectes sont connus pour leurs piqûres extrêmement douloureuses.

Nourriture : Nectar

Habitat : Vous la retrouverez au Chili, où elle est très largement surnommée la « tueuse de vaches » en raison de sa piqûre extrêmement douloureuse.

Reproduction : Hermaphrodite (c’est-à-dire mâle et femelle à la fois)
Longévité : -

 

Famille : Canidae

Taille : Chez l’adulte, la longueur tête et corps varie de 80 à 110 cm, auquel il faut ajouter une queue de 15 à25 cm. La hauteur au garrot avoisine 35 à 40 cm.

Poids : Son poids varie en fonction du sexe, de l’âge et des saisons et oscille entre 4 et 6 kg en été et entre 6 et 10 kg en hiver.

Description : Le chien viverrin est un canidé au corps longiligne, avec de courtes pattes et un pelage épais aux poils longs et soyeux. Le chien viverrin est le seul canidé à posséder un masque facial sombre. Il ressemble au raton laveur et au loup par sa silhouette, son masque facial et ses poils longs. Cependant, son masque facial est interrompu au niveau du nez alors qu'il est continu chez le raton laveur et sa queue courte est de couleur unie, contrairement au raton laveur dont la queue est longue et annelée. Il existe également un chat viverrin.

Nourriture : Le chien viverrin est un omnivore opportuniste. Sur terre, ce prédateur chasse les insectes, les petits rongeurs, les amphibiens, les oiseaux et les œufs. Il attrape également du poisson dans les lacs, les rivières et les ruisseaux s'aidant de ses pattes pour projeter ses proies hors de l'eau. En outre, lesmollusques, les serpents, les lézards, les crabes, les oursins et les charognes marines sont également consommés.

Habitat : Le chien viverrin est originaire d'Asie orientale. Auparavant, on le trouvait uniquement à l'est de la Sibérie, au nord de la Chine, au Vietnam, en Corée et au Japon. Chassé intensivement pour sa fourrure, il fut introduit en Europe et en Russie entre 1927 et 1957 pour augmenter la production.L'espèce vit dans les régions subarctiques et subtropicales. Elle préfère les lisières de forêt ou de végétation des zones denses de sous-bois épais, les marais et roselières, pour leur couverture dense. Les régions bordant l'eau sont également favorisées. On trouve cet animal à partir du niveau de la mer jusqu'à plus de 3 000 m d'altitude. Il réside également près des habitations humaines.

Reproduction : La plupart des données sur la reproduction du chien viverrin proviennent d'individus élevés en captivité. L'accouplement a lieu à la fin de la saison froide de l'hiver entre janvier et mars. Après une période de gestation estimée à une durée située entre 59 et 64 semaines, la femelle met au monde une portée de 5 à 7 petits dans la végétation dense ou encore dans des terriers abandonnés par les renards ou les blaireaux.

Les chiots naissent aveugles et recouverts d'un doux duvet noir. Leur poids varie entre 60 et 115 g à la naissance selon les sous-espèces. Ils ouvrent les yeux à 9 ou 10 jours et leurs premières dents sont visibles au bout de 14 à 16 jours. Le sevrage dure entre 30 et 40 jours. À ce moment là, le masque typique et les poils de garde sont complètement développés. Ils atteignent leur taille adulte au bout de 80 à 85 jours et leur maturité sexuelleà l'âge de 9 ou 11 mois.

Longévité : L'espérance de vie du chien viverrin à l'état sauvage n'est pas connue. Lors d'une étude, certains spécimens capturés étaient âgés de 5 ans pour les mâles et 7 ans pour les femelles. Sur 320 individus capturés, 68,4 % étaient des jeunes adultes. En captivité, la longévité peut être supérieure à 14 ans.

 

Par lkjhg12:


Famille : Anatidae

 

Taille : Il mesure entre 41 et 49 centimètres de long pour une envergure allant de 65 à 75 centimètres.

 

Poids : Le mâle pèse dans les 630 grammes et la femelle 570 grammes.

 

Description : Le canard mandarin mâle a le dessus de la tête vert et roux cuivré, les joues partiellement blanches, le bec rouge. Une touffe de grandes plumes orange dressées, en forme d'éventail, retombe sur le haut des ailes. Une double ligne blanche accolée d'une double ligne noire encadre les côtés de la poitrine brune et blanche. Le ventre blanc précède une queue relativement longue et noire. Enfin, les plumes ornementales brun-orange des ailes sont des rémiges tertiaires, ses ailerons lui ont valu le nom scientifique de galericulata qui en latin signifie 'galère'.

 

Nourriture : En automne et hiver il mange surtout des glands et des graines. Au printemps il se nourrit principalement d'insectes, d'escargot, de poissons et de plantes aquatiques. En été il se nourrit surtout de vers, de petits poissons, de grenouilles, de mollusques et de petits serpents.

 

Habitat : L'habitat traditionnel de l'espèce est le nord-est de la Chine, le Japon, Taïwan et la Corée. Des populations sont présentes dans certaines régions d'Europe comme la Grande-Bretagne ou la région de Berlin, probablement issues d'individus échappés de jardins zoologiques ayant réussi à s'acclimater.

 

Reproduction : La femelle pond de six à douze œufs par an qu'elle couve pendant environ 28 jours, entre avril et juillet.

 

Longévité : Le mandarin, bien soigné, heureux et disposant d'un espace suffisant pour qu'il s’ébatte vit jusqu'à 15 ans.

 


Famille : Canidae

 

Taille : Le loup est un mammifère qui mesure entre 70 centimètres et 1m50 : sa taille varie selon les espèces. Sa queue mesure entre 30 et 50 centimètres. La taille de la louve adulte est plus petite que celle du loup adulte.

 

Poids : A l’âge adulte, il pèse environ 40 kilos.

 

Description : Le pelage des loups est court, généralement gris, mais il peut aussi être de couleur beige ou marron, parfois accompagnée de blanc et de noir. Son museau est pointu ; ses petits yeux sont brillants, de couleur foncée. On parle généralement du cri du loup. Mais, comme un chien, le loup hurle, jappe et grogne. La nuit, son cri résonne dans les montagnes.

 

Nourriture : Le loup est un carnassier : il mange donc de la viande crue. Pour se nourrir, il chasse les animaux qui sont plus faibles que lui. Pour les dévorer, le loup possède 42 dents : ses crocs mesurent 5 à 7 centimètres. C'est un redoutable chasseur qui court très vite : sa vitesse peut atteindre 50 kilomètres par heure.

 

Habitat : Le loup vit dans les montagnes, dans les prairies et dans les forêts. Il creuse sa maison, appelée tanière, à proximité d’un point d’eau. La tanière sert uniquement à abriter la louve et ses petits (appelés les louveteaux) : étonnamment, le loup ne dort jamais dans la tanière.

 

Reproduction : Les louveteaux naissent au printemps. C’est pourquoi, à la fin de l’hiver, le loup prépare la tanière, la recouvrant de poils et d’herbes sèches. La louve met au monde entre 4 et 6 louveteaux par portée. Les louveteaux naissent aveugles et sourds.

 

Longévité : Le loup peut vivre jusqu’à 16 ans. Mais son espérance de vie varie entre 10 et 16 ans, selon les races et les conditions de vie dans la nature.

 

 


Famille : Manidés

 

Taille : Selon les espèces, le corps mesure entre 30 et 80 cm de long. Il est prolongé par une queue parfois plus longue encore. Le pangolin géant mesure 1,5m.

 

Poids : Le pangolin géant pèse jusqu'à 35 kg

 

Description : Le corps allongé, brunâtre, est en grande partie recouvert d'écailles ce qui leur vaut aussi d'être appelés fourmiliers écailleux. Avec ses écailles soudées, on peut le confondre avec les membres de la classe des reptiles. La tête est étroite et allongée. La langue est très longue et mesure jusqu'à 30 cm chez le pangolin géant. Les pattes, courtes, se terminent par cinq doigts griffus. Les écailles, entre lesquelles poussent quelques poils, s'imbriquent pour recouvrir les surfaces supérieures et latérales du corps, queue comprise ; seuls le museau, le ventre et l'intérieur des pattes en sont dépourvus.

 

Nourriture : Le pangolin se nourrit essentiellement de fourmis et de termites mais aussi d'autres invertébrés grâce à sa langue visqueuse sur laquelle les insectes restent collés. Il fouille les termitières, les excréments d'éléphant, les feuilles à terre, les base de troncs, l'herbe et les buissons à la recherche de ses proies. Le pangolin est généralement nocturne et reste à l'abri durant la journée, mais certains sont plutôt diurnes. Il peut passer 12 à 20% de son temps à se nourrir selon l'habitat.

 

Habitat : Les pangolins peuplent les forêts et les savanes des régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. Ils préfèrent les sols sableux ou terreux dans lesquels ils peuvent fouir afin de trouver leur nourriture.

 

Reproduction : Le pangolin étant solitaire, le mâle et la femelle ne se rencontrent que pour s'accoupler. La femelle ne donne généralement naissance qu'à un petit, dont les écailles ne durcissent qu’après quelques jours. Lors d'un déplacement, les petits s’accrochent sur le dos ou à la queue de leur mère.

 

Longévité : En état sauvage il peut vivre jusqu’au environ de 4 ans.

 


Famille : Canidea

 

Taille : de 50 cm à 1 m.

 

Poids : environ 5 kg.

 

Description : Sa fourrure lui permet de limiter la déperdition thermique, un atout qui lui est vital étant donné son environnement polaire. Sa fourrure blanche en hiver lui permet de mieux se fondre dans le décor neigeux de son habitat. En été, son pelage est brun foncé. Il se sert de sa longue queue pour recouvrir son museau et ses pattes lorsqu'il dort.

 

Nourriture : Le renard polaire chasse des animaux tels que campagnols, rongeurs, écureuils terrestres et oiseaux.

 

Habitat : Le renard polaire vit dans des milieux où les températures sont très basses en hiver. Il peut résister à des températures de?50 °C. Cet animal très robuste ne connaît que peu de prédateurs. Il est présents actuellement dans l'ensemble de l'Arctique, à savoir au Groenland, en Russie, au Canada, en Alaska, au Svalbard, en Islande et dans lesAlpes scandinaves.

 

Reproduction : La période de reproduction des renards polaires va de début septembre à début mai. La période de gestation dure 52 jours. Les portées sont en moyenne de six à sept renardeaux, mais peuvent monter jusqu'à onze. Le mâle et la femelle participent à l'éducation des renardeaux dans un terrier. Les femelles quittent ensuite la famille pour former leurs propres groupes, tandis que les mâles restent avec la famille.

 

Longévité : Son espérance de vie en liberté est de 10 à 15 ans.

 


Famille : Rhinocerotidae

 

Taille : L’animal mesure autour de 4 mètres de long et 2 mètres de haut.

 

Poids : Son poids peut atteindre les 3 tonnes.

 

Description : Selon l’origine du mot, le rhinocéros est un animal ayant des cornes se trouvant sur son nez. Le grand mammifère possède en effet, au bout du museau, une ou deux cornes selon l’espèce. Par ailleurs, le rhinocéros dispose de jambes courtes mais énormes. Son pied est muni de trois doigts qui se terminent par un onglon. L’animal est doté d’une force incroyable en raison de son importante masse musculaire : il peut courir jusqu'à 50 km/h. Il possède une épaisse peau de couleur grise ou brune.

 

Nourriture : Le rhinocéros, en tant qu’herbivore, est un animal se nourrissant de feuilles, d’herbes ainsi que de plantes et de fruits.

 

Habitat : Le rhinocéros est présent dans une grande partie du monde, à savoir : en Afrique, à Sumatra, à Bornéo, en Inde, au Vietnam, au Népal ainsi qu’à Java. Son milieu naturel est surtout la savane. C’est un animal généralement solitaire. Il existe différents types de rhinocéros selon leur localisation.

 

Reproduction : Peu importe le sexe, les rhinocéros sont polygames et polyandres, c'est à dire qu'ils peuvent vivre avec plusieurs partenaires. Pour pouvoir s’accoupler, les mâles peuvent aller jusqu’à se battre. Ensuite, avant de procéder à l’accouplement proprement dit, les partenaires se pourchassent et réitèrent un combat. Pour pouvoir mettre bas un petit rhinocéros, la femelle entreprend une période de gestation de 15 à 18 mois. Le petit et la mère sont inséparables durant deux ans, voire plus.

 

Longévité : Le rhinocéros peut vivre de 35 à 50 ans selon son espèce.

 
 

 

Famille : Bovidae

 

Taille : Il mesure 150 à 180 centimètres de long en moyenne et son garrot toise jusqu'à 110 cm.

 

Poids : Il pèse entre 80 et 150 kilogrammes.

 

Description : L’argali fait partie de la famille des mouflons : c’est d'ailleurs le plus grand d'entre eux. Son garrot est puissant. Ses deux cornes, en forme de spirale, peuvent mesurer 125 centimètres avec une circonférence de 50 à 100 centimètres. Les pointes des cornes sont orientées vers l’extérieur du corps : ces cornes sont longues mais torsadées. Les cornes des femelles sont plus courtes que celles des mâles.

 

Nourriture : Ce grand ruminant se nourrit principalement d’herbes, de feuilles et de graines qu’il trouve aisément dans son milieu naturel.

 

Habitat : L’argali vit en Asie centrale, en Chine et en Mongolie. Cet animal vit dans les montagnes, entre 1000 et 4000 mètres d’altitude. En Chine, les argalis ont aussi élu domicile à la lisière des déserts, tel que le désert de Gobi. Ils peuvent s’adapter à différents climats : haute montagne, déserts, milieux arides. Les argalis vivent en groupe de 2 à 100 individus.

 

Reproduction : Hormis la saison des amours, les argalis mâles et femelles vivent séparément. La fin du printemps et le début de l’été est la période d’accouplement des argalis : c’est à cette période que les mâles et les femelles se réunissent. La gestation dure environ 160 jours et chaque portée donne naissance à 1 ou 2 bébés. Après la naissance, la maman et ses petits s’éloignent du groupe pour trouver un lieu où ils peuvent vivre en sécurité. Généralement la femelle vit dans les hauteurs montagneuses pour protéger ses petits, alors que les mâles vivent à plus basse altitude.

 

Longévité : L’argali vit généralement 10 à 13 ans.

 


Famille : Cervidae

Taille :  1,60 à 2,60 m (hauteur au garrot 1,10 à 1,50 m – longueur des bois 0,70 à 0,90 m)

Poids : A la naissance le faon pèse 6 à 9 kg suivant l’origine et les conditions de vie.En moyenne, les mâles pèsent 500g de plus de les femelles.

Description : Le cerf élaphe est l’un des plus grands cervidés de la faune européenne. La coloration de la robe varie selon l’âge, le sexe et les saisons. Elle est généralement d’une teinte brunâtre en été, et gris-brun en hiver. Une tache jaunâtre appelée « cimier » orne la croupe des membres des deux sexes. Le mâle porte des bois caducs qui repoussent chaque année à l’abri d’un fourreau velouté irrigué de sang. La silhouette du cervidé est élancée et ses pattes fines et longues sont taillées pour la course.

Nourriture : Printemps : composé majoritairement d’herbacées, complété de sous ligneux (ronce, framboisiers et myrtilles), de feuilles d’essences feuillues (hêtre, érables et chêne), de rameaux de résineux (épicéa, pin sylvestre et sapin) et de feuilles de fougère (spinuleuse et mâle) ; Eté : baisse légère des herbacées et sensible des résineux, compensée par une progression sensible des sous ligneux et des feuillus ; Automne : poursuite de la baisse des herbacées compensée par une nouvelle progression des sous ligneux, baisse des feuillus compensée par une hausse des fougères et des feuilles mortes ; Hiver : baisse des herbacées et des sous ligneux compensée par la nette augmentation des résineux et la consommation de rhizomes (fougères).

Habitat : Le cerf élaphe (Cervus elaphus en latin) est un grand cervidé des forêts tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord, d'Amérique du Nord et d'Asie.

Reproduction : Le brâme du cerf débute vers le 15 septembre et dure environ 1 mois. Suivant les régions, il peut avoir lieu un peu plus tôt. A cette époque, le cerf, d’ordinaire très discret, émet de puissants sons appelés raire. Ces derniers sont utilisés pour appeler les biches et pour dissuader les concurrents. Le cerf rassemble ainsi tout un harem de biches avec lesquelles il s’accouplera. La reproduction concerne les cerfs adultes dominants, à partir de 9 ans, et les biches à partir de la deuxième année. Ces dernières donnent naissance à un faon après 8 mois de gestation. La femelle est la biche et le petit, jusqu'à l'âge de 6 mois, le faon. Ensuite, de 6 mois à 1 an, on l'appelle « bichette » si c'est une femelle et « hère » s'il s'agit d'un mâle. De 1 an à 2 ans, le jeune mâle est appelé « daguet ».

 

Longévité :  15 ans

 


Famille : Ramphastidés

Taille : 55 cm

Poids : 550 gr

Description : Mâle et femelle sont identiques. Le plumage est noir, excepté les joues et la large bavette blanche qui recouvre la poitrine et qui est délimitée de l'abdomen par une fine bordure transversale écarlate. Le bec est rouge, avec une arête jaune qui recouvre la mandibule supérieure. Le tour de l'oeil, recouvert de peau nue, est bleu. Le croupion est jaune, les couvertures sous-caudales rouges. Les pattes zygodactyles sont entièrement bleues. Ce toucan ressemble au toucan de cuvier (Ramphastos cuvieri), mais ce dernier a le bec noir et plus gros. Le mâle chante souvent à tue-tête du sommet des arbres et sa voix porte à près d'un kilomètre. C'est plus un jappeur qu'un coâsseur. Il chante dès l'aube au réveil, avant et après la pluie, ainsi qu'en fin d'après-midi. En gros, toutes les occasions sont bonnes, pendant toute l'année, pour lancer son cri mélancolique. La femelle chante tout autant. Les toucans à bec rouge vivent en groupe de 4 à 6 , pouvant atteindre parfois jusqu'à 10 individus . Lors de leur déplacement d'arbre en arbre, ils se suivent en file indienne.

Nourriture : Les toucans apprécient tout particulièrement les fruits de figuiers, de bois canon, de palmiers. Plus les fruits sont mûrs, plus ils lui paraissent attractifs. Ainsi, un fruit de couleur noire est plus attrayant pour un toucan qu'un fruit marron, lui-même plus attrayant qu'un fruit de couleur rouge. Les petits fruits sont avalés tout rond, tandis que les fruits plus gros sont dépecés à l'aide du bec tout en étant maintenus en même temps par une patte. Bien que principalement frugivores, les toucans à bec rouge se nourrissent également d'insectes, de petits reptiles, d'oeufs et d'oisillons, qui lui sont utiles pour leur apport en protéines, notamment pendant la saison de reproduction.

Habitat : Il fréquente les forêts amazoniennes de terre ferme (en principe à l'abri des inondations) dans lesquelles il affiche une préférence pour les étages moyens et supérieurs de la végétation. On le trouve principalement à la lisière des zones boisées jusqu'à 1100 mètres d'altitude. A la fin de la saison des pluies, en juin- juillet, les toucans souffrent parfois de la pénurie de ressources. Certaines années, ils ont du mal à trouver de quoi se nourrir, car il n'y a plus de fruits mûrs en forêt. Tenaillés par la faim, ils se dirigent alors vers le littoral qui bénéficie à cette époque, d'arbres fruitiers, et notamment de palmiers, qui portent de magnifiques fruits arrivés à maturité. C'est pour eux une question de survie. Bien sûr, dès la bonne époque revenue, ils reviennent dans la forêt pluviale.

Reproduction : Le toucan à bec rouge niche dans les cavités et déposent leurs oeufs dans des trous déjà existants à une hauteur respectable du sol. Ces derniers, au nombre de 1 à 4, sont entièrement blancs et couvés par les deux parents pendant une période qui varie de 16 à 18 jours. Les jeunes naissent sans plumes. Les parents les alimentent alors grâce à de la nourriture régurgitée. Ils conservent encore le nid pendant six semaines, le temps qu'ils soient entièrement emplumés, acquièrent une constitution physique suffisante et soient suffisamment autonomes pour survivre sans l'aide de leurs parents.

 

Longévité : 20 ans

 

 

 

 

Le groupe accueille un nouveau membre : louva2.

Il y a 2 ans et 11 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : Samial.

Il y a 3 ans et 8 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : Camille912.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : biche3.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : .

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : ulzana.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : Yulura.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : husky1206.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : cocoley.

Il y a 3 ans et 9 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : flodu5966.

Il y a 3 ans et 9 mois