MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR
Konnichiwa les ami(e)s !
?????
 
Je vous souhaite la bienvenue dans le groupe Japan's World ~ !
 
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 
 
1• Les Manga [??] 11• Les Festivals Matsuri [??]
2• Les Emissions Japonaises 12• Le Mont Fuji [???]
3• La Cuisine Japonaise 13• Les Observatoires
4• La ville de Ky?to [???] 14• T?ky? [??? ]
5• Temples et Sanctuaires Japonais 15• Les tatouages au Japon
6• Les Jardins et Parcs
16• Les Comptes et Légendes
7• Les Châteaux 17• Le temple Sengaku-Ji  [???]
8• Les Onsen [??] et Bains Publics
18• Sh?s?  : Les lions Gardiens d'Okinawa [???? ]
9• Les Plages 19• La Japan Expo 
10• Les Musées  
 
Version Finale
Version à MAJ
Version non-complète
 
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
 
- Manga -
 
Il y a plusieurs genre de mangas :
 
Shonen
(qui signifie adolescent)
Est un genre de manga destiné aux garçons de plus de 10 ans en particuliers.
(One Piece, Naruto, Fairy Tail, Full Métal Achimist, No Game No Life...)
Shojo
(qui signifie jeune fille)
Est un genre destiné aux filles de plus de 10 ans en particuliers.
( Namaikizakari, Akuma de Koi Shiyou, Gekijou Komoriuta...)
Kodomo
(qui veut dire enfant
Est destiné aux enfants de moins de 10 ans, fille ou garçon confondus.
(Shugo Chara, Kilari, Nijika, Doraemon, Princesse Kilala...)
Josei :
Genre destiné aux femmes adultes de 16 ans et plus.
(Au temps de l'amour, Body and Soul, Complément affectif, Darling, la recette de l'amour, Déclic sensuel...)
Seinen :
(signifie pour jeune homme)
Genre destiné aux hommes adultes de 16 ans et plus .
(Tokyo Ghoul, Century Boys, Blood Lad...)
Seijin
C'est le genre destiné aux adultes hommes ou femmes confondus. 
( Sampo Mono -Le promeneur- )
 
 
Nous avons aussi des sous genre :
 
Hentai
(qui veut dire pervers)
Est un manga de type pornographie.
( La Blue Girl, Bible Black, Discipline, Shin Angel ...)
Maho Shojo ou Magical Girl :
Genre centré sur des filles pratiquants de la magie.
(Chocolat et Vanilla, Tokyo Mew Mew, Toradora!, Kaichou wa maid-sama, Clannad ou Red Data Girl, Sailor Moon...)
Gekiga :
(qui signifie manga dramatique)
Manga Dramatique des années 1960-1970.
(Golgo 13, Une vie dans les marges, Kyojin no hoshi, Lone Wolf and Cub)
Yuri :
Manga avec de la romance entre deux femmes.
(avec le shoujo-ai accessible aux plus de 10 ans, et le yuri pour les plus de 16 ans)
( Girls Friends, Citrus, Sweet Little Devil, Strawberry Panic ou Maria-Holic ...)
Yaoi
(aussi appelé Boys' love)
Manga avec de la romance entre deux hommes.
(avec le shônen-ai accessible aux plus de 10 ans, et le yaoi pour les plus de 16 ans)
(Michiru Heya, Love Kids, Junjou Romantica, Gravitation, Love Stage ou encore No.6...)

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
- Emissions Japonaises - 
 
/!\ En construction /!\
 
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
 
 
- Cuisine Japonaise -
 
Passons maintenant ... A la cuisine japonaise ! *^*
Oui, oui, vous avez bien lu ! Et vous, si on vous dit ça, vous pensez à quoi ? ~ Mais oui, au Sushi !
 
La saveur Umami [???] est présente dans de nombreux plats ; la viande est en général absente de la cuisine traditionnelle.
Il est fréquent de manger en accompagnement lors d'un repas une petite soupe ainsi que des légumes macérés appelés Tsukemono [??], le tout en utilisant des baguettes.
Les plats les plus typiques sont les Sushis [??] et les Sashimis [??] ...
... les nouilles Udon [???] et Soba [??] ...
... les plats à la sauce Teriyaki [????] ...
... ainsi que le T?fu [???] ...
... et le Nattõ [??].
Les Japonais ont aussi importé des recettes qui ont été adaptées et sont ensuite devenues des classiques comme les fritures Tenpura [???] ...
... le Katsudon [???] ...
... le Riz au curry ...
... ou les R?men [????].
 
Il existe également des boissons comme les thés...
... et les alcools de riz...
... et des pâtisseries Wagashi [???]  typiquement japonaises.
 
On trouve de nombreux ustensiles spécifiques à cette cuisine, notamment des couteaux, l'art de la coupe étant très développé au Japon.
  
 
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
 
- Kyoto -
 
Que diriez-vous à présent de parler de Ky?to, surnommée l'Ancienne Capitale Magique ? 
 

 

Ancienne capitale impériale du Japon (jusqu'à la restauration Meiji de 1868), Kyoto est l'une des villes les plus appréciées des voyageurs au Japon.

De taille pourtant modeste face à certaines des villes proches du Kansai, avec moins d'un million et demi d'habitants sur à peine plus de 800 km², Kyoto séduit en particulier pour son environnement traditionnel, ainsi que par la présence d'innombrables temples, sanctuaires et autres jardins japonais qui ont façonné son architecture autant que son identité.

 

 

Considérée comme la capitale culturelle du Japon, elle héberge 17 sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco, pour le bonheur des touristes qui sont chaque année plus nombreux à la découvrir. 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Kamigamo-jinja [?????]

Nom formel : Kamo-wakeikazuchi-jinja

Shimogamo Shrine [????]

Nom formel : Kamo-mioya-jinja

T?-ji [??]

Nom formel : Ky?-?-gokoku-ji

 Kiyomizu-dera [???]

 Enryaku-ji [???]
 Daigo-ji [???]
Ninna-ji [???]
By?d?-in [???]
Ujigami-jinja [?????]
K?zan-ji [???]
Saih?-ji [???]
Tenry?-ji [???]

Kinkaku-ji [???]

Nom usuel : Rokuon-ji

Ginkaku-ji [???]

Nom officiel : Jisho-ji

Ry?an-ji [???]
Hongan-ji [???]
Château de Nij? [???]

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

C'est une ville qui fait des efforts pour le tourisme :

Il est intéressant de noter qu'au premier semestre 2014, plus de 45% des voyageurs étrangers à Kyoto étaient Occidentaux (Nord-Américains ou Européens), une proportion plus de deux fois supérieure à la moyenne nationale japonaise.

À partir de 2015, la ville prévoit des travaux et évolutions appréciables, réalisés à destination des résidents et des touristes, notamment en vue de l'échéance des jeux Olympiques de Tokyo 2020 :

 

  • Extension des horaires de ses bus et de certaines lignes ;
  • Réduction des voies dédiées aux véhicules motorisés (voitures, bus et taxis) pour désencombrer le centre-ville ; 
  • Création de nombreuses pistes cyclables et parkings à  vélos (également pour réduire les émissions de carbone).

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

- Les Temples et Sanctuaires Japonais -

 

 

Puisque les religions cohabitent en harmonie au Japon, il existe deux grands types de monuments religieux au Japon : les temples bouddhistes et les sanctuaires shinto.

 

  • Les temples ont une terminaison en -tera, -ji ou -in 
  • Les sanctuaires ont une terminaison en -jinja, -jingu ou -taisha

 

Alors que les temples vénèrent le bouddhisme, la religion shintoïste polytéiste implique que chaque sanctuaire soit généralement dédié à une seule divinité (appelée "kami").

 

Beaucoup de ces bâtiments ne sont certes plus d'origine, détruits par les guerres ou encore les incendies, puis souvent reconstruits à l'identique. Pour autant, on trouve d'innombrables sanctuaires et temples disséminés dans tout le Japon, du plus petit caché au détour d'une ruelle, au plus grandiose inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l'Unesco.

 

D'ici 2040, un tiers des 77.000 temples du Japon pourraient fermer pour cause de "crise du bouddhisme" : les dons qui constituent la majeure partie du financement des bâtiments religieux se raréfient. En cause, l'exode rural qui fait disparaître les plus petites villes. La carrière de moine bouddhiste n'offrirait que rarement un revenu intéressant hors grandes agglomérations comme T?ky? ou Ky?to.

 

Au Japon il y a beaucoup de destinations pour visiter des Temples et Sanctuaires Japonais :

 

Sanj?sangen-d? [?????], temple à Ky?to

Mont Nokogiri [??], montagne à la limite entre Futtsu et Kyonan

Saih?-ji [???] (aussi appelé Kokedera = Temple des Mousses), temple à Ky?to

Kamakura [???], ville de la préfecture de Kanagawa

• Itsuku-shima [??] (aussi appelé Miya-jima), île de la préfecture de Hiroshima

Mont Takao [???], sommet de Hachi?ji dans la préfecture de T?ky?

• Gokoku-ji [???], temple à  T?ky?

• Fushimi Inari taisha [??????], sanctuaire principal de la déesse Inari à Ky?to

• Nikk? [??], ville de la préfecture de Tochigi

• Daisho-in [???], temple situé sur le mont Misen

• Kinkaku-ji [???], (aussi appelé Temple du Pavillon d'or ou Rokuon-ji), temple à Ky?to

• Kiyomizu-dera [???], complexe de temples à Ky?to

• Ginkaku-ji [???] (aussi appelé Temple au pavillon d'argent), temple à Ky?to

• Kasuga-taisha [????], sanctuaire à Nara

• T?dai-ji [???], temple à Nara

• Heian-jing? [????], sanctuaire à Ky?to

Mont Kurama [???], relief situé à Ky?to

• K?dai-ji [???] (aussi appelé Jubuzan K?dai-ji), temple à Ky?to

• Meiji-jing? [????], sanctuaire en plein T?ky?

• Hakone-jinja [????], sanctuaire à Hakone

• Kurama-dera [???], temple à Ky?to

• T?sh?-g? [???], plusieurs sanctuaires dédiés à Ieyasu Tokugawa notamment à Nikk?

• Shi Tenn?-ji [????], temple à Osaka

• Hase-dera [???], temple situé sur les hauteurs de Kamakura

Tenry?-ji [???], temple à Ky?to

• T?fuku-ji [???], temple à Ky?to

• K?toku-in [???], temple à Kamakura

• By?d?-in [???], temple à Uji

• Sens?-ji [??????], temple à  T?ky?

• Yasaka-jinja [????] (aussi appelé sanctuaire de Gion), sanctuaire à Ky?to

Mont K?ya [???], massif montagneux situé à K?ya

• Yasukuni-jinja [????], sanctuaire à  T?ky?

• Z?j?-ji [??????], temple à  T?ky?

• T?ch?-ji [???], temple à Hakata-ku

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Afficher l'image d'origine

Jardins Japonais et Parcs

L'image d'Épinal d'une Tokyo sur-urbanisée est l'arbre qui cache une forêt de verdure ! Avec 70% de son territoire inhabitable, le Japon possède d'innombrables poumons verts qui s'étendent aussi bien sur des gigantesques parcs naturels qu'en pointillés au sein même de ses villes.

Les jardins japonais en sont l'une des facettes les plus abordables pour les néophytes, grâce à leur esthétique protéiforme. Mais ils cachent des trésors d'ingéniosité et recèlent de nombreuses spécificités pour qui creuse au-delà du zen ambiant.

Les apprécier, de même que les parcs au Japon, s'avère toujours un plaisir sensoriel sans limite.

 

Les Parcs nationaux au Japon :

L'archipel nippon compte 31 parcs nationaux désignés officiellement. Les voici :

  • Hokkaido : Rishiri-Rebun-Sarobetsu, Shiretoko, Akan, Kushiroshitsugen, Daisetsuzan, Shikotsu-Toya
  • Nord de Honshu : Towada-Hachimantai, Sanriku Fukko, Bandai-Asahi
  • Kanto : Nikko, Oze, Joshin'etsukogen, Chichibu-Tama-Kai, Ogasawara
  • Chubu : Fuji-Hakone-Izu, Chubusangaku, Hakusan, Alpes Minami
  • Kansai : Ise-Shima, Yoshino-Kumamo,
  • Ouest de Honshu : San'inkaigan, Setonaikai, Daisen-Oki, Ashizuri-Uwakai
  • Kyushu : Saikai, Unzen-Amakusa, Aso-Kuju, Kirishima-Kinkowan
  • Okinawa / Ryukyu : Yakushima, Keramashoto, Iriomote-Ishigaki

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

- Les Châteaux Japonais -

 

 

Bien qu'on estime leur nombre maximum à environ 25.000 au cours de l'histoire, de nos jours le Japon ne compte plus environ qu'une centaine de châteaux encore debout.

Ceux-ci ont connu d'importantes périodes de destruction, telles que :

 

  • La période Edo (1603 – 1868), pendant laquelle une loi du Shogunat Tokugawa visa à réduire le nombre de châteaux qu'un seigneur pouvait posséder ;
  • La restauration Meiji (1868), ère au cours de laquelle une modernisation du Japon conduisit à la destruction de nombreux bâtiments historiques ;
  •  Les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945), ou encore des incendies et guerres internes diverses, à toutes les époques.

 

Ainsi, même si bon nombre d'entre eux ont été reconstruits, parfois même en suivant les techniques et matériaux initiaux, à ce jour il ne reste plus qu'une poignée de châteaux japonais d'origine.

 

Parmi les plus connus, on citera :

Château de Himeji [???]
Château de Matsumoto [???]
Château de Hikone [???]
Château d’Inuyama [???]

 

Mais le plus visité d'entre eux n'est sans doute pas celui auquel on penserait immédiatement, puisqu'il s'agit du Château de Shuri [???] à Okinawa. Certes, il reste beaucoup moins parcouru que les inévitables Palais du Louvre à Paris et Cité Interdite en Chine (respectivement près de six à neuf fois moins), mais il a tout de même accueilli 1,753 millions de visiteurs en 2013.

 

 

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 - Onsen et Bains Publics au Japon -

 

 

Il faut bien séparer les deux types de bains au Japon :

 

Onsen : les sources thermales naturelles par excellence dont l'eau provient de sources volcaniques naturelles, souvent situées en extérieur (on les appelle alors rotenburo) voire en pleine nature, qui remonteraient à la fin du VIIe siècle ;

 

Sento : les bains publics de quartier, beaucoup utilisés avant l'arrivée des salles de bain individuelles avant la seconde moitié du XXè siècle, mais toujours en vogue aujourd'hui, même dans les grandes villes.

Ces pratiques traditionnelles sont particulièrement appréciées des Japonais qui s'avèrent très à l'aise avec la nudité dans ces situations. 

 

La plupart des bains publics japonais sont non-mixtes et interdits aux personnes tatouées (même très discrètement) ; la solution du onsen privatif s'avère donc parfois indispensable pour profiter de l'expérience.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Afficher l'image d'origine

Les Plages au Japon :

Ce n'est pas forcément le premier type de sortie qui vient à l'esprit lorsqu'on parle de visites au Japon mais il s'agit pourtant d'une évidence : l'archipel japonais et ses 33.000 kilomètres de côte se prêtent forcément à de très belles plages du nord au sud.

À l'est, l'Océan Pacifique borde le Japon de l' "endroit".

Quant à l' "envers", à l'ouest, il touche la mer de Chine ainsi que celle du Japon.

On citera alors le plus souvent Okinawa et ses paysages paradisiaques, presque par réflexe. Souvent considérée comme le Hawaï japonais, ses plages comme celles de Kyushu (certes un peu moins au sud) restent naturellement les plus fréquentées.

Mais ce sont l'ensemble des îles du Japon qui offrent ici ou là de larges espaces de sable, jusqu'aux fameuses dunes de Tottori. Les autres régions ne sont évidemment pas en reste, et jusqu'aux Tokyoïtes apprécient

parfois aller s'y délasser, par exemple à Enoshima.

La qualité de service est conforme à ce qu'on peut en attendre : douches, cabines pour se changer, toilettes, barbecues, poubelles, boutiques en tous genres (en particulier pour la nourriture, la boisson ou encore les accessoires de plongée) et, pour les plus courues, des maîtres nageurs sauveteurs.

Les premières chaleurs arrivant, n'hésitez pas à aller vous délasser sur les plages japonaises et/ou à goûter leurs eaux parfois étonnantes et très agréables.

(Pour information, il n'existe pas de plages nudistes au Japon.) 

 

~~~~~~~~~~~~~

Afficher l'image d'origine

Les Musées au Japon :

 

Au Japon, il y a beaucoup de musées, je ne vais donc pas détailler car les musées ont différents thèmes

voici une petite listes :

  • Le Musée d'art Ghibli, consacré au studio d'animation japonais éponyme.
  • - Pas très loin du château Nijo, en centre-ville de Kyoto, se trouve le Musée International du Manga.
  • - Musée du Mémorial pour la Paix : Naturellement, Hiroshima est marquée en son sein de la mémoire du bombardement atomique qu'elle a connu en 1945. La ville cultive donc avec humilité un grand parc pour la paix, situé non loin de l'explosion.
  • - Musée de l'animation Suginami, situé à l'ouest de Tokyo et à la bordure est de Mitaka, l'arrondissement de Suginami se voit traversé par les rivières Kandagawa et Zenpukuji.
  • - Le Musée automobile de MegaWeb Odaiba, Eh oui, il y a bien un garage musée en plein milieu d’un centre commercial à Odaiba, accessible à tous.
  • - Musée d'art contemporain du 21ème siècle, Ouvert le 9 Octobre 2004, le Musée d'Art Contemporain du 21ème siècle se trouve juste en face du jardin Kenroku-en et du château de Kanazawa.
  • - Naoshima, l'ïle artistique de la mer intérieur, la petite île de Naoshima est située dans la mer intérieure de Seto et fait partie de la préfecture de Kagawa à Shikoku.
  • - Bosaikan, le simulateur de tremblement de séisme magnitude 7 ; le grand tremblement de terre du 11 mars 2011 a rappelé au monde que l'archipel japonais doit composer chaque jour avec une activité sismique plus ou moins importante.
  • - Inokashira, le grand parc de Kichijoji ; Beaucoup des voyageurs qui arpentent Inokashira y passent sans forcément le vouloir.

 

~~~~~~~~~~~~~~ 

Afficher l'image d'origine

Matsuri ; Les Festivals au Japon :

Les matsuri sont les festivals traditionnels ou fêtes populaires du Japon. Il s'en déroule une grande quantité tout au long de l'année sur l'archipel, en particulier au cours du printemps et de l'été.

Les Japonais aiment s'y rendre en famille ou entre amis et c'est également l'occasion de se vêtir des habits traditionnels, notamment le yukata, une sorte de kimono léger.

Des stands de nourriture sont installés à l'extérieur et l'on contemple des feux d'artifice.

Lors de ces festivals, des processions à caractère religieux ont parfois lieu et les participants tirent

alors de grands chars appelés mikoshi.

Parmi les matsuri plus célèbres, on peut citer :

  • Festival de la neige (Yuki Matsuri) à Sapporo, à la mi-février
  • Sanno Matsuri à Takayama, les 14 et 15 avril
  • Kanda Matsuri à Tokyo, le deuxième dimanche de mai
  • Sanja Matsuri à Asakusa, le troisième week-end de mai
  • Tanabata Matsuri à Sendai, le 7 juillet
  • Gion Matsuri dans le quartier éponyme à Kyoto, en juillet
  • Tenjin Matsuri à Osaka, les 24 et 25 juillet
  • Awa Odori, un festival de danse à Tokushima sur l'île de Shikoku, du 12 au 15 août
  • Jidai Matsuri à Kyoto le 22 Octobre.

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 

 

 

Le Mont Fuji - 

 

 

Point culminant du Japon avec 3.776 mètres d'altitude, le Mont Fuji est également l'un des symboles majeurs de l'archipel.

 

Situé non loin de Tokyo, il est une destination appréciée des voyageurs au Japon que ce soit pour en faire l'incroyable ascension (comme un pèlerinage accessible même aux randonneurs peu expérimentés) ou plus simplement profiter de ses paysages environnants. 

 

 En effet, le Mont Fuji est entouré de cinq grands lacs célèbres qui promettent de superbes balades... 

Le lac Kawaguchi [???]

Le lac Yamanaka [???]
Le lac Motosu [???]
Le lac Sai [??]
Le Lac Tanuki [???]

 

... et des hôtels traditionnels souvent accompagnés de sources thermales naturelles

 

Si le Volcan est toujours actif, sa dernière éruption remonte à 1707. D'aucuns redoutent un possible réveil depuis le terrifiant séisme du 11 mars 2011.

 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 
 

Afficher l'image d'origine

Les Observatoires au Japon :

Les grandes villes japonaises, en particulier la mégapole de Tokyo, sont construites de manière très verticale.

Bien que les quartiers de gratte-ciels soient plutôt rares, le Japon aime bâtir des tours et immeubles très élevés. Ces derniers sont souvent divisés comme suit : les premiers étages ouverts au public sont consacrés au boutiques en tout genre, puis ce sont un enchaînement de bureaux administratifs pour entreprises privées. Il n'est pas rare que le(s) dernier(s) étage(s) recèlent un observatoire, gratuit ou payant, permettant d'admirer les zones urbaines à plusieurs centaines de mètres d'altitude.

Parfois, ce sont des monuments bien plus naturels qui offrent un point de vue sur leur environnement, souvent des hautes collines ou des montagnes.

 

Voici une petite liste :

- Tokyo SkyTree, Mont Takao, Mont Fuji, Umeda Sky Building, Mont Nokogiri, Kiyomizu-dera, Mont Daimonji, Mont Wakakusa, Amanohashidate, Enoshima, Hase-dera, Sunshine 60, Tokyo City View, Kurama-dera, Château d'Osaka, Landmark Tower, Ushiku, Station city, Abeno Harukas, Shikina-en, l'observatoire d'Asakusa, le Jardin Sammuel Cocking, Midland Square, Fukuaka Tower, Tour de Kobe, Cosmo Center, Bunkyo Civis Center... (et encore bien d'autres)

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 
 

 

 
T?ky? signifie "Ville de l'Est", anciennement elle se nommait Edo (qui signifie "estuaire").
 
Elle est la plus grande ville du Japon, avec 13 831 421 habitants intra-muros et 42 794 714 dans l'agglomération en 2018, et forme l'aire urbaine la plus peuplée au monde.
 
Située sur la côte est de l'île principale de l'archipel japonais, Honshu, T?ky? est l'une des quarante-sept préfectures du Japon. Principal centre politique de l'archipel depuis le 17ème siècle, la ville accueille la plupart des institutions du pays : la résidence de l'Empereur du Japon, du Premier Minsitre, le siège de la Diète (le Parlement japonais), du Cabinet, les ministères qui le constituent ainsi que toutes les ambassades étrangères.
 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 

 

 Parlons à présent de la Société Japonaise.

Les tatouages au Japon :

De nombreuses personnes en occident sont tatouées et s'interrogent sur la compatibilité avec un voyage ou une expatriation au Japon. En effet, sur l'archipel nippon, le tatouage possède traditionnellement une toute autre signification et, encore aujourd'hui, est fréquemment associé au monde des yakuza (la mafia japonaise). Au cours de l'époque Edo, on punissait d'ailleurs les criminels en les tatouant. Ils devinrent illégaux pendant l'ère Meiji, à travers une loi valide de 1872 à 1948.

Depuis l'archipel de nos jours, on distingue deux types de tatoos, non dans la technique de tatouage mais dans le design arboré : ceux de style japonais  et les autres, de style occidental . D'iconographie japonaise ou non, même petits, discrets et sans aucun lien avec l'iconographie yakuza, sont donc très souvent interdits notamment dans les bains publics (sento), sources thermales naturelles (onsen), salles de sport et même parfois dans certains hôtels traditionnels.

Les établissements ne font généralement pas de distinction et parfois, ni même en les cachant par un pansement.Il convient donc d'y faire attention pour planifier au mieux vos visites et vos hébergements lors d'un séjour au Japon. Toutefois, en juin 2015, le gouvernement a initié une réflexion pour assouplir ces règles à destination des étrangers, dans le cadre de la croissance touristique attendue à l'horizon des Jeux Olympiques de Tokyo e, 2020.

Il est d'ailleurs plus difficile de trouver un travail au Japon si l'on est tatoué, en particulier dans les plus grands groupes ou dans l'administration.

Le tatouage traditionnel japonais est réalisé grâce à une aiguille fixée au bout d'un petit manche, que le tatoueur fait pénétrer rapidement sous la peau dans un mouvement manuel de va-et-vient. Cette technique reste plus douloureuse que la méthode occidentale "moderne" classique.

Aujourd'hui, le moyen le plus simple et sans risque pour admirer des tatouages traditionnels sur des yakuza est de participer au Sanja masturi . Ce festival shinto en plein-air, très couru des Japonais comme des étrangers (près de deux millions de visiteurs sur deux jours), se déroule au fameux Senso-ji d'Asakusa à Tokyo, chaque troisième week-end de Mai.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Afficher l'image d'origine

Les Comptes et Légendes Japonaise :

 

La légende d'Hachiko :

Hachiko est le nom d'un chien de race Akita, propriété d'un professeur d'université à Tokyo, dans les années 1920.

Né en 1923, il accompagnait son maître Hidesaburo Ueno tous les jours à la gare de Shibuya et allait l'attendre le soir à sa descente du train. En Mai 1925, le professeur mourut d'une apoplexie sur son lieu de travail. Hachiko l'attendit fidèlement tous les soirs à la gare de Shibuya pendant les dix ans qui suivirent, jusqu'à son propre décès.

L'histoire fut grand bruit au Japon, notamment à travers la presse. On lui attribua alors le titre de chûken ("chien fidèle") et une statue fut inaugurée en son hommage à la gare de JR Shibuya en 1934. Elle y est toujours présente et plus tard, la sortie la plus proche se vit même attribuer son nom.

Le point de rencontre :

Aujourd'hui, Hachiko sert de point de rendez-vous dans ce quartier grouillant qu'est Shibuya.

Parmi le flot incessant de voyageurs qui vont et viennent de la gare aux fameux carrefour, les alentours de la statue de bronze voient de nombreuses personnes y attendre leurs ami(e)s ou date (rendez-vous galant). Des bancs y sont disposés à cet effet.

Il n'est pas rare que la statue soit décorée par des banderoles ou autres accessoires, selon les événements ou manifestations organisés à Shibuya. Hachiko fait totalement partie de la culture japonaise et est fréquemment cité dans les mangas et autres dramas. Deux films lui ont même été entièrement consacrés :

  • Hachiko Monogatari, japonais de 1987 ;
  • Hachi, américain de 2009 .

À noter que la zone sert également d'espace fumeurs ; au Japon des lieux spécifiques sont délimités en extérieur, car il est interdit de fumer en marchant dans la rue.

D'autres statues de Hachiko :

À Akita (au nord de Honshu), d'où la race de Hachiko est originaire, une statue du célèbre chien fut érigée à

la gare d'Odate en 2004.

Enfin, pour fêter le quatre-vingt-dixième anniversaire de la disparition de Hidesaburo Ueno en Février 2015, une autre statue en bronze représentant le maître et son chien fut érigée sur le campus de Tôdai / l'Université de Tokyo (au département d'agriculture où travaillait Ueno) pour les faire se retrouver à jamais.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~ 

Afficher l'image d'origine

Sengaku-Ji 

À côté des magasins d’électronique et des grands magasins, Tokyo reste un endroit intéressant pour les passionnes d’arts martiaux japonais car il y reste toujours des endroits chargés d’histoire martiale.

L’un d’entre eux qui a tendance à être mis de côté par les guides de voyage est le Sengaku-ji : le temple des 47 ronins dont l’histoire est connue des Japonais mais aussi des pratiquants d’arts martiaux à travers le monde.

Ce temple a en réalité été fondé avant l’histoire des 47 ronins, dès 1612, 90 ans avant ce qui deviendra un classique. L’histoire débute en mars 1701, lorsque le Daimyo Asano provoqué et insulté par le Daimyo Kira tire son épée dans le palais du shogun et le blesse sévèrement. Sortir son arme ou frapper quelqu’un dans le palais du shogun étant interdit, Asano fut condamné au suicide rituel, le Seppuku.

Les samurai d’Asano en perdant leur maitre devinrent des ronins. Pendant deux ans, ceux-ci préparèrent la vengeance de leur maitre. Se faisant passer pour des marchands et des fermiers, ils attendirent patiemment que Kira relâche son attention jusqu'à pouvoir entrer et sortir de chez lui sans problème. Le soir du 14 décembre 1702, ils lancèrent leur attaque et s’introduisirent armés chez Kira. Les 47 ronins entrèrent chez Kira et tuèrent tous ceux qui se trouvaient sur leur passage jusqu'à trouver Kira. Ils lui proposèrent d’abord de l’assister dans son Seppuku et d’utiliser l’arme qui avait enlevée la vie d’Asano. Kira refusa et fut décapité par les ronins. Ils apportèrent ensuite sa tête au Sengaku-ji où est enterré Asano, lavèrent sa tête dans le puits et la présentèrent a la tombe de leur maitre.

Le Shogun ordonna la mort des ronins, qui se plièrent au rituel du Seppuku. Ils furent également enterrés au Sengaku-ji. Cette histoire a été la source de nombreux ouvrages mais aussi de films à travers le Japon et reste un classique du sens de l’honneur et de la loyauté.

Le temple aujourd’hui comporte un petit Musée, les tombes d’Asano et des ronins ainsi que le puits qui a servi à nettoyer la tête de Kira. Toutes les explications sur place sont en Japonais et il est probable que cet endroit ne soit pas tellement visité par les étrangers. Il était pourtant sur ma liste lors de mon premier voyage à Tokyo et nous le recommandons chaudement à toute personne qui s’intéresse de près ou de loin à cette partie de l’histoire du Japon.

---

En Juillet 2014, une agence immobilière Tokyoïte a annoncé la construction d'un immeuble résidentiel de huit étages, sur quatre-cents mètres carrés et vingt-quatre mètres de haut , juste à côté du Sengaku-ji. Les prêtres du temple ont lancé une pétition contre le projet, qui a reçu en Octobre plus de dix mille signatures et a été soumise à la mairie de Minato. Mais stopper la construction semble une gageure puisque, aussi irrespectueux des tombes soit-il, le projet respecte les lois d'urbanisme de l'arrondissement.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~

Afficher l'image d'origine

Shisa ; les lions Gardiens d'Okinawa :

 

Élément indissociable de la culture d'Okinawa, le Shisa y trouve très largement sa place. Il est tout simplement impossible de l'éviter lors d'un séjour sur place.

Cet animal amusant, basé sur le lion, se présente en couple :

  • - la femelle, à la bouche fermée, retient les bons esprits ;
  • - le mâle, à la bouche ouverte, effraie les mauvais esprits.

La légende :

L'arrivée des Shisa sur l'archipel, importés de Chine, est estimée autour du XVe siècle. Plusieurs histoires témoignent de leur provenance avec plus ou moins de fantaisie. La principale semble toutefois être celle de Madanbashi, un village au sud de Naha.

On raconte qu'un dragon géant attaquait régulièrement les habitants du village. Un jour, lors de la visite du roi de l'archipel Ryukyu, une prêtresse du village remarqua qu'il possédait un collier où était attachée une figurine de Shisa (nommé Iri-nu) reçue à Shuri d'un diplomate chinois. Alors que le monstre attaquait de nouveau, la prêtresse lui demanda de brandir son collier face au monstre. On entendit alors un rugissement tonitruant et le Shisa vint à la vie, invoquant une énorme roche qui tomba du ciel sur la queue du dragon. Incapable de se déplacer, il mourut et se transforma par la suite en forêt de Gana-Mui.

Encore à ce jour, les habitants de Madanbashi se réunissent chaque 15 Août pour effectuer des prières et proposer des offrandes (principalement des fruits) à la statue Iri-nu protectrice de la forêt.

Place dans la culture moderne :

Le Shisa, également connu sur le nom de  shi-shi ("lion") dans la langue locale, se trouve partout à Okinawa. Pour ses vertus protectrices, on le découvre ainsi fièrement devant ou sur le toit de la plupart des bâtiments de l'archipel, de la maison individuelle au grand magasin, en passant par les entreprises, hôpitaux ou encore les écoles.

Occasionnellement, on trouve également des cousins de ces gardiens devant un certain nombre de Temples un peu partout au Japon, en particulier proches des torii dans les sanctuaires shinto, sous le nom de  koma-inu ("chien-lion").

De nos jours, les Shisa se déclinent en de nombreuses variétés et formes différentes. Les plus présentes restent bien sûr ces statues et leurs reproductions en figurines de toutes sortes, sagement alignées sur les étals des magasins d'Okinawa aux tarifs parfois prohibitifs. Mais on les retrouve également sur des objets et goodies en tout genre, à commencer par les tee-shirts.

Certains Shisa sont également représentés avec une sphère dorée sous la patte, censée symboliser la bonne fortune.

 

 
 •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
 
 

La Japan Expo est le rendez-vous des amoureux du Japon et de sa culture !

 

Elle est consacrée aux manga, aux arts martiaux, aux jeux vidéo, aux anime, à la mode, au folklore nippon, au cinéma et à la musique, de la J-music à la musique traditionnelle.

 

La Japan Expo accueille ainsi des dizaines d’invités de marque : mangaka, professionnels de l’animation, chara-designers, illustrateurs, créateurs de jeux vidéo, producteurs, musiciens, chanteurs, compositeurs… mais aussi beaucoup de  jeunes artistes et youtubeurs spécialisés dans la musique et le jeu vidéo.

 

La Japan Expo vous offre l’occasion de les rencontrer lors de séances de dédicace. Certains d’entre eux n’hésitent pas à dévoiler quelques uns de leurs secrets aux visiteurs lors de masterclass. Vous pouvez aussi en apprendre plus sur leur travail, leur carrière ou encore leurs œuvres au cours de conférences durant lesquelles ils répondent à vos questions. Ces conférences sont souvent illustrées d’un live drawing : une opportunité unique de voir leur talent à l’œuvre.

 

La Japan Expo vous propose aussi de nombreux événements et activités comme les masterclass et les conférences énoncés ci-dessus, mais aussi des expositions pour découvrir la carrière d’un auteur ou l’histoire des plus grandes sagas du manga et de l’animation ainsi que des animations et des quizz un peu partout dans le festival pour vous amuser et tester vos connaissances du manga et de l’animation.

 

Le festival vous permet de vagabonder dans un large choix de stands d'éditeurs, d'artistes ... Ils vous proposent de nombreux produits, manga, DVD, produits dérivés et plus encore !

 

 

 Japan Expo 2019

 

Invité : Yoshiyuki TOMINO qui sera en conférence et en dédicaces.

Réalisateur et créateur d’anime, Yoshiyuki TOMINO a travaillé sur l’anime Astro, le petit robot à ses débuts. Il a par la suite travaillé sur Triton, The Unchallengeable Daitarn 3, Mobile Suit Gundam, Space Runaway Ideon ou encore Gundam Reconguista in G en tant que réalisateur.

 

                                                   

 

Adresse : Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte / ZAC Paris Nord 2, 93420 Villepinte

Arrêt : Arrêt Gare du Parc des Expositions (RER B)

Date : Du 4 au 7 juillet

Tarifs

• Ticket - 4 juillet : 17€

• Ticket - 5 juillet : 14€

• Ticket - 6 juillet : 24€

• Ticket - 7 juillet : 19€

• Pass - 4 jours : 60€

• Billet Zen (valable 4 au 7 juillet/Entrée dédiée Zen & Zen+ et anticipée à 8h30/Entrées et sorties illimitées/Coupe-files restauration/Files dédiées dans certaines scènes) : 104€

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 
~ Sayõnara ! ~
J'espère vous revoir vite 
  
La fiche est actuellement en construction, merci de votre compréhension .

Salut ! Votre fiche est top! Vous avez fait du bon travail

Il y a 7 mois

Merci beaucoup, c'est adorable ! Au nom de maryon29 et moi-même, on te remercie ! C'est toujours un plaisir de voir son travail apprécié

Il y a 7 mois

Meri pour l'invitation ! La fiche groupe est vraiment complète et magnifique, vous avez du y passer un sacré temps dessus OwO

Il y a 10 mois

merci à toi de nous rejoindre surtout ! maryon29 a fait un sacré boulot ! et j'essaye d'y ajouter un peu ma patte. :3 merciiiiiii

Il y a 10 mois

Voir la suite