S.O.S Animaux En Danger

MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR




   1345546831-bienvenue.png



 
 
Hé ho! Cap'taine Lulu! On a quand même oublier de remercier nos membres! Et oui, grâce à vous tous, le groupe est nommé 9ème meilleur Groupe de Dogzer ! Vous ne pensez pas que ça mérite une petite coupe de champagne ça? Champomy pour les plus jeunes! Servez-vous!
Mille mercis pour vos nombreuses inscriptions! 





Alors que les gens aient confiance en l'avenir de l'animal et en l'animal lui-même ( qui est dans une fourrière ou dans une association comme la SPA ) et alors, quand cela arrivera, l'avenir de l'animal et du notre changera et enfin, le monde avancera.

De Inconnue-28


  
Si vous aussi vous voulez l'aider voici des liens:



 -http://www.care2.com/click-to-donate

 



Liens que nous envoye notre chère amie Nouschka pour les loups:

 

http://www.thepetitionsite.com/4/save-idahos-wolves-from-being-slaughtered-by-a-state-emergency-plan/

 

http://www.thepetitionsite.com/1/save-idaho-wolves/

 

https://secure.defenders.org/site/Advocacy?pagename=homepage&page=UserAction&id=1711

 

http://www.thepetitionsite.com/4/save-idahos-wolves-from-being-slaughtered-by-a-state-emergency-plan/

 

 

Si vous êtes sur facebook =): http://apps.facebook.com/petitions/takeaction/911/941/300/



Ca vaut le coup d'oeil, vous pouvez allez jeter un coup d'oeil.




                                                                                  


                    1345545886-partie-blague.png

La Blague du Jour :
Deux poules discutent:
- Comment vas-tu ma cocotte?
- Pas très bien. Je crois que je couve quelque chose !

----

Mr et Mme , Dicule on une une fille comment s'apelle t'elle ?                                          Terry ,  car tes ridicule xD.

-----

Deux poules discutent:
- Comment vas-tu ma cocotte?
- Pas très bien. Je crois que je couve quelque chose ! 

----

Au zoo, des animaux discutent des prochaines vacances :
- Dis-moi la girafe, où vas-tu en vacances ?
- Eh bien, j'ai un grand cou, ma femme a un grand cou et mes enfants aussi ont des grands cous. Et comme on n'aime pas se faire remarquer, on va en Afrique, là où il y a d'autres girafes.
- Et toi l'ours polaire, où vas tu ?
- Eh bien, j'ai une grosse fourrure, ma femme a une grosse fourrure et mes enfants aussi ont de grosses fourrures. Et comme on n'aime pas se faire remarquer, on va au Pole Nord, là où il y a d'autres ours polaires.
- Et toi, le crocodile, ou vas-tu ?
- Eh bien moi, j'ai une grande gueule, ma femme a une grande gueule, mes enfants aussi ont une grande gueule alors, comme on n'aime pas se faire remarquer, on va à Marseille...

*Desolé les Marseillais xDD*

----

Que fais un canard quand il a soif ? Il se tape un canette xD.

----

Deux canards sont sur une rive, ils se regardent.
L'un dit: " Coin Coin !!"
L'autre dit: " Ben mer*e! J'allais dire la même chose!!" 

----

Quelle différence y a-t-il entre un boucher et un marin ?
- Le boucher voit le port avent les côtes.

----

C'est deux chiens qui discutent. Il Y en a un qui demande à l'autre :
- C'est quoi ton nom?
- C'est ché.
- Ché? C'est plutot bizarre...
- Ben pourtant, mon maître me dit tout le temps "Va, cher Ché!". 

----

Deux puces se retrouvent sur Côtesd'armor, un brave labrador et elles commencent à discuter :
- Qu'est-ce que tu a regardé hier soir à la télé ? La deuxième chienne ?
- Non, canal puce…

----

Qu'est ce qui a 3 bosses?
Un chameau qui c'est cogné.

----

Qu'est-ce qu'un dromadaire?
Réponse : un chameau qui bosse à mi-temps !

----
 

M. et Mme Ouquoi ont deux fils comment s'appelle til? Réponse:Ted et Bill (t'es débile ou quoi!)         De 23anaelle

----

Une personne voit un gendarme sur le bord de la route. Elle lui dit : - Qu'est-ce qui vous arrive ? - J'ai perdu mon chien !!! - Ce n'est pas grave, il retrouvera le chemin de sa maison. :-) - Oui mais pas moi, bouhouhou !!!  De Inconnue-28


--- Bon voila pour l'instant si vous en avez dites les sur le mur du groupe ;)





1345545098-infos.jpg


Partir en vacances.

Partir en vacances et emmener son chien ou son chat s’avère réellement impossible ? Pas de panique ! La Fondation 30 Millions d'Amis passe en revue toutes les solutions pour qu’ils ne souffrent pas de notre absence.

Toutes les solutions si l'on est contraint de partir sans son animalQue l’on soit juillettiste ou aoûtien, préparer ses vacances équivaut parfois à un véritable casse-tête. Du moins, c’est ce que l’on appréhende. Surtout si l’on possède un animal. Et à défaut d’y aller, on s’en fait toute une montagne ! Pourtant, avec un peu d’anticipation et d’organisation, tout n’est pas aussi insurmontable qu’on le pense. Et pour prendre soin de Grisette ou Médor pendant son absence, les solutions sont nombreuses et adaptées à chacun.

Visite à domicile

A commencer par les nombreux organismes, que l’on trouve facilement sur Internet, qui proposent des visites à domicile. Le principe est simple : une personne, le plus souvent retraitée ou étudiant(e), vient quotidiennement à domicile. Elle promène le chien, nourrit le chat, nettoie la litière... Certains proposent même d’arroser les plantes ou de faire quelques heures de ménage ! Une solution optimale pour les angoissés : l’animal ne change pas d’environnement et n’est pas soumis au stress d’un déplacement. Ne pas hésiter à solliciter différentes entreprises et à comparer les prix : le forfait journalier débute généralement autour de 9 euros.

«Avec un peu d’anticipation et d’organisation, tout n’est pas aussi insurmontable qu’on le pense.

Pensions

Il existe également des pensions qui accueillent votre animal durant toute la durée de votre séjour. Le prix, qui comprend généralement la nourriture et l’entretien (litière, etc.), varie d’un organisme à un autre. Là encore, confrontez les différentes offres, en termes de prestations comme de tarifs, qui commencent en moyenne à 10 euros/jour et prenez le temps d’y effectuer une visite approfondie quelques temps à l’avance. Certaines pensions sont même équipées de webcam pour permettre au maître de constater par lui-même que le séjour se déroule dans les meilleures conditions !

Familles d’accueil

Proches des pensions, les familles d’accueil sont également à considérer. La garde est précédée d’un ou plusieurs entretiens avec la famille sélectionnée. Pas d’inquiétude à avoir donc, hormis le fait qu’il est impératif que le « courant passe » avec son « remplaçant ». Les familles sont sélectionnées avec sérieux et proposées en fonction des besoins de l’animal : jardin, avec ou sans enfants... Le coût est cependant plus élevé, puisqu’il faut compter dans les 20 euros la journée. Là encore, les annuaires consultables sur le web aideront à dénicher les bonnes personnes ou les bons intermédiaires.

Service Entraide

La Fondation 30 Millions d’Amis propose quant à elle un service d’entraide aux particuliers : en ciblant votre recherche par catégorie, trouvez la personne proposant un service adapté à vos besoins. Gratuit et pratique. A charge de revanche lorsque cette personne aura besoin d’un coup de pouce !

Liens utiles

L'annuaire "Garde d'animaux"
Le nouveau kit été (autocollants, guide "Vacances pas bêtes")
La carte des hébergements acceptant les animaux en France
Tous les conseils "Vacances" de la Fondation 30 Millions d’Amis









Un animal ne pleure pas… Il souffre en silence par 30-Millions-d-Amis

 

Cette année encore la Fondation 30 millions d’Amis lance sa campagne "Un animal ne pleure pas… Il souffre en silence" contre ces abandons qui sont le cauchemar des associations de protection animale dès l’approche de la période estivale.

Une communication très attendue car malheureusement nécessaire en raison du nombre inadmissible, au moins 60 000,  d’animaux abandonnés tous les ans, très attendue aussi car les visuels de 30 millions d’amis frappent durablement les esprits. On se souvient d’une de leurs dernières campagnes « Un animal n’abandonne jamais » illustré par un chien allongé sur la tombe de son maître.  Une image forte difficile à oublier.

La version 2012 de la communication de la Fondation 30 millions d’amis est tout aussi poignante en nous rappelant que c’est sans larme et en silence que l’animal abandonné souffre cruellement. Inutile de monter le son de la vidéo, les animaux qui connaissent la terreur de l’abandon et cherchent désespérément à en sortir ont le désespoir muet : « Un animal ne pleure pas. Il souffre en silence »


Ce qui est intéressant,  au -delà  de l’impact fort du message, c’est que la Fondation 30 millions d’amis ne se contente pas de sensibiliser le grand public ou de culpabiliser des maîtres indignes mais fait œuvre pédagogique en indiquant des solutions, par le biais, en autres, du « Guide Vacances pas Bêtes » Edition 2012.  

 

 

N’oublions pas que l’animal est un être sensible, qu’il ressent la peur et l’effroi, qu’il ne peut pas comprendre cette abominable sanction, cette violence  qu’est l’abandon, soutenons  le travail des associations et des refuges qui constituent l’ultime espoir pour tous ces laissés pour comptes, victimes de l’inconstance et de la barbarie des hommes.

En rêvant que ces campagnes deviennent  un jour sans objet et que nos décideurs, nos politiques, aient eux aussi conscience que 60 000 abandons par an ce n’est pas supportable. Il est grand temps de traiter le problème à la source , de lutter contre les trafics, les élevages clandestins, de financer des campagnes de stérilisation, de maitriser et de moraliser le commerce des animaux de compagnie.

 


Voici une petite information qui a pu passer inaperçue :
Le psychopathe canadien, dépeceur de cadavres, a commencé sa sinistre carrière en asphyxiant des chatons, en se filmant en train de torturer des animaux…

Et du coup on se souvient que le FBI dans un rapport sur les tueurs en série avait déjà pointé cette petite particularité largement répandue dans cette population de

criminels.

La cruauté envers les animaux est “un drapeau rouge”, un signe qui peut et doit alerter chez des enfants ou adolescents nous dit-on. Le Dictionnaire Larousse cite, parmi les signes avant coureurs qui se manifestent dès l’enfance chez le futur psychopathe, “la cruauté avec les animaux, la violence envers les camarades (…)”.

Sur le site consacré à ce phénomène, on n’hésite pas à répondre à la question “comment naissent les tueurs en série ? par “Etre témoins de violences” et de citer l’un d’entre eux qui déclare “que voir des animaux de ferme éventrés lui avait donné des idées perverses”

Et les gosses qu’on emmène à la corrida ? et ceux qui assistent aux abattages rituels ? ça leur fait quoi ?

La cruauté envers les animaux est un symptôme récurrent signalé parmi les composants de la personnalité des tueurs en série.

Nous savons tous que les pervers se font d’abord la main sur les animaux avant de passer aux humains les plus fragiles (enfants, femmes, handicapés …).


Alors se battre contre la cruauté envers les animaux, lutter contre sa banalisation ce n’est pas oublier l’humain comme voudraient le penser certains, c’est bien au contraire, en faisant reculer la barbarie, oeuvrer pour une société moins violente.

Ceux qui se moquent avec condescendance de la Défense animale feraient bien d’y réfléchir à commencer par nos dirigeants et politiques.

De l’assassinat d’animal à celui d’un homme, il n’y a qu’un pas.
(Leon Tolstoï)

Si la cruauté humaine s’est tant exercée contre l’homme, c’est trop souvent qu’elle s’était fait la main sur les animaux.
(Marguerite Yourcenar)






Chien abandonné

Voici un texte que certains connaissent déjà, qu’une de nos internautes nous a remis en mémoire. Nous avons pensé très utile de consacrer une page de notre blog à ces lignes très émouvantes et douloureuses avant la période estivale dont nous savons tous qu’elle signifie le grand sacrifice pour les animaux de compagnie.

LETTRE D’UN EMPLOYE D’UNE FOURRIERE

Je crois que notre société a besoin qu’on attire son attention là-dessus.
En tant que responsable d’une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous… un regard de l’intérieur, si vous me le permettez.
Tout d’abord, tous les vendeurs/éleveurs d’animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière.
Peut-être qu’en voyant ces regards tristes, perdus… les yeux troublés, vous changeriez sur l’élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
Alors… comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu’il y a 90 % de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s’il y arrive seulement ? Qu’il soit de race ou non.

50 % des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure…

Les excuses les plus fréquentes que j’entend sont :

-”Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”. Vraiment ? Où déménagez vous pour ne pas pouvoir prendre d’animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?

-”Le chien est devenu plus grand qu’on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu’un Berger allemand avait ?!
-”Je n’ai pas de temps pour m’en occuper” – C’est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j’arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
-”Il nous abîme toute la cour” – Pourquoi ne le prenez vous pas à l’intérieur avec vous ?
On me dit toujours “Pas la peine d’insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu’il sera adopté, c’est un bon chien”.
Ce qui est triste c’est que votre animal ne sera PAS adopté…. et savez-vous combien une fourrière est stressante ?

Laissez-moi vous raconter :
L’animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous la laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n’est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé. S’il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l’a abandonné.
S’il a de la chance, et si j’ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d’eau.
Si le chien est grand, noir ou d’une race “bull” (pitbull, mastin.), vous l’avez conduit à la mort du moment qu’il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.
Peu importe qu’il soit “doux” ou “dressé”…
Si le chien n’est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n’est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d’une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s’ils montrent la moindre agressivité.
Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera
sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n’ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.
Et voici quelque chose sur l’euthanasie pour ceux qui n’ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :

En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
Les chiens pensent toujours qu’ils vont se promener, ils sortent heureux,remuant la queue… jusqu’à ce qu’ils arrivent à la “chambre”, là ils freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là.
C’est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité.
Ensuite, un spécialiste de l’euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”.
Espérons que l’animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J’en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris.
Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent.
Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu’on vienne les chercher comme des déchets.
Qu’arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ?
Ils le transforment en nourriture pour animaux ? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n’était qu’un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?
J’espère que si vous avez lu jusqu’ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.
Je déteste mon travail, je déteste qu’il existe et je déteste savoir qu’il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.
Entre 9 et 11 millions d’animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.
Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d’animaux qui entrent que ceux qui sortent.
Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D’ELEVAGE OU N’ACHETEZ PAS D’ANIMAUX TANT QU’IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu’elle est.
J’espère juste qu’avec ce texte au moins une personne aura changé d’avis sur l’élevage et l’abandon de son animal dans une fourrière ou sur l’achat d’un chien.
Espérons qu’un jour quelqu’un vienne à mon travail et me dise “j’ai lu cela et je veux adopter”.
Ca vaudrait la peine.

Jazz M. Onster.







Jean, fidèle cliqueur, nous a à nouveau alertés sur une affaire de poissons rouges utilisés dans une kermesse.

Il s’est, avec beaucoup de courage et de ténacité, attaqué au projet d’utilisation d’animaux vivants dans une manifestation mais son intervention n’a pas pu empêcher le déroulement de la pêche. Une fois de plus se vérifie le fait que le sort d’un modeste poisson rouge suscite peu d’intérêt et pourtant nous avons dit à quel point il était important que les enfants, dont c’est souvent le premier contact avec un être sensible, soient éduqués au respect du vivant !

Voici le récit de Jean qui prouve à quel point les défenseurs des animaux doivent être vigilants et opiniâtres et qu’il y a encore du chemin à parcourir pour ouvrir les yeux de nos contemporains.

“Deux mois après l’affaire du poisson rouge dans un minuscule bocal mis dans la vitrine d’une agence immobilière à Lyon (voir l’article On voit rouge pour les poissons ! je suis tombé sur un nouveau cas de maltraitance de poissons rouges à l’occasion d’une kermesse « japonaise » où l’on promettait :

« Ce dimanche 21 août vous pourrez gagner un poisson rouge en participant au Kingyo Sukui (NB : pêche aux poissons rouges), véritable jeu de pêche traditionnelle japonais, se jouant avec de petites épuisettes en papier de riz ! Cette animation est bien entendu gratuite, alors venez nous rejoindre et vous amusez avec nous ! ».

J’ai immédiatement joint le président de l’association Lyon Hoshi par notre correspondant, d’autant plus inquiet de ce projet que l’annonce de températures caniculaires faisait craindre le pire : 38 degrés selon Météo France plaçant la région lyonnaise sous vigilance orange ! Or s’il y a une chose que les poissons rouges ne supportent pas c’est la chaleur, encore moins quand ils sont emprisonnés dans de petits sacs en plastiques. La réponse s’est voulue rassurante : « la plupart des poissons utilisés pour l’attraction seraient en plastique et les quelques poissons vivants présents seraient entourés des meilleurs soins. Les poissons ne seraient remis qu’aux personnes déclarant posséder un aquarium mais on ne pouvait jamais savoir…» Malgré l’insistance de notre correspondant et semble t-il un débat au sein des organisateurs, quelques heures après, alors que la kermesse battait son plein, le résultat, hélas prévisible et redouté, était là et sur place, la chaleur était insupportable. Les images des poissons, prisonniers de petits sacs en plastique, se passent de commentaires.

Qu’ont fait les gens qui ont gagné les poissons de cette kermesse ? Même si ceux-ci possédaient un aquarium il est courant que les poissons se retrouvent dans des bocaux trop petits où ils étouffent et s’ennuient. Les poissons rouges deviennent normalement très grands et ont donc besoin d’aquariums proportionnés et dotés de systèmes d’aération, ou de bassins en extérieur. Il faut savoir encore qu’ils doivent vivre en groupe et qu’ils peuvent vivre de 10 à 15 ans. En avoir chez soi est donc une grande responsabilité, comme en ce qui concerne tout animal domestique.

A noter l’article dans le grand quotidien régional le Progès de Lyon paru le lendemain : Lyon 5e. Ambiance nippone au jardin des curiosités dans l’édition, électronique du moins, du 22 août). Un article positif sur l’ensemble de l’évènement et en particulier sur la pêche. « À la pêche aux poissons rouges, Sa…, 2 ans a tenté sa chance sous le regard attendri de son papa Sh… (etc)… » Mais le meilleur est pour la conclusion : « Le soleil était écrasant. Certains jeux ont dû être annulés. Comme les combats avec des pistolets à eau pour ne pas gaspiller ce liquide très précieux en cette période de canicule ».

Il est regrettable que les jeunes gens qui ont organisé cette kermesse japonaise n’aient pas respecté véritablement les poissons qu’ils ont voulu utiliser pour divertir le public, qu’ils n’aient pas témoigné davantage de discernement dans leur passion du Japon, passion que je partage personnellement aussi bien en ce qui relève du Cool Japan que de ses richesses plus profondes. Ils ont voulu vivre et faire vivre un moment japonais authentique, un morceau de Japan way of life.

Que l’on me pardonne d’être dur en disant que la vie, hélas, n’est pas un mauvais manga de consommation courante. Mais si cette kermesse a été un simulacre, des poissons rouges ont vu leur existence bien réelle, elle, mise en jeu dans les mains malhabiles, une fois encore, d’êtres humains inconscients.”

Nous remercions Jean pour sa contribution dont le texte plus complet peut être retrouvé sur son blog (Le Lapin sauvage).

Nous rappelons qu’un député du Territoire de Belfort, Michel Zumkeller, se bat pour dénoncer le problème de la détention de poissons dans des boules aquariums, véritables chambres de torture pour les cyprinidés. Il a interpellé le ministre de l’Agriculture à ce sujet.






1345491853-petiotn.png




Contre l'abattage sans étourdissement des animaux de ferme -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/contre-labattage-sans-etourdissement-des-animaux-de-ferme-26.html 
 

Pour retirer la tauromachie du patrimoine culturel français-->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-retirer-la-tauromachie-du-patrimoine-culturel-francais-24.html


Pour la pénalisation des maltraitances sur animaux sauvages -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-la-penalisation-des-maltraitances-sur-animaux-sauvages-23.html


Pour un nouveau statut juridique de l'animal -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-un-nouveau-statut-juridique-de-lanimal-22.html


Contre le plumage des oies vivantes -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/contre-le-plumage-des-oies-vivantes-21.html


Pour des cirques sans animaux sauvages -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-des-cirques-sans-animaux-sauvages-20.html


Sauvons les galgos -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/sauvons-les-galgos-18.html


Contre l'expérimentation animale -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/contre-lexperimentation-animale-16.html

Contre le massacre des phoques -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/contre-le-massacre-des-phoques-14.html


Contre l'enfer des ours en Chine, mutilés pour leur bile -->
www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/contre-lenfer-des-ours-en-chine-mutiles-pour-leur-bile-12.html
           


  Pétition Berger Blanc -->     
 www.petitions24.net/petition_berger_blanc




    



Article venant de la fiche de Nouschka sur les "Galgos"...

-Les lévriers dont le sort est une ignominie en Espagne.
-Chiens de chasse nés pour souffrir toute leur vie par des chasseurs les utilisant uniquement la 1ere saison de chasse (mai-septembre) dont le sort est scellé tout de suite après d'atroces souffrances (brulés, mutilés, oreilles lacérées, membres coupés, trainés au sol, pendus, attachés à des arbres, délaissés, voués au combat...)

En Espagne, ces chiens subissent vraiment la torture jusqu'au bout puisque PERSONNE ne fait quoique ce soit pour améliorer leur sort. Ils ne peuvent pas recevoir d'amour ni en donner.

Ils sont condamnés à souffrir et une fois retrouvés dans un état de faiblesse, d'amaigrissement, de douleur inimaginable seront euthanasiés après 10-14 jours!



-Heureusement dans ce tas d'épouvante, la lumière brille encore un peu puisque plusieurs associations se mobilisent pour rapatrier ces lévriers, environ 10%
seront sauvés et auront une seconde chance! Ils la méritent!


> Vous voulez les aider?
vous avez plusieurs possibilités selon vos moyens:
-Adopter un "Galgos" pour le sortir de l'enfer qu'il a subit.
-Devenir famille d'accueil
-Faire des dons =O
-Commander des calendriers, stylos, colliers..
-Envoyer des couvertures polaires...pour réchauffer les lévriers qui meurent de froid en Espagne!

Tout ça sur: http://www.sos-levriers.org


1345544930-r2agir.jpg




         ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner





           
Allez ici:


http://www.actuanimaux.com/ dauphin

 Seulement quelques clics!! Et déjà plusieurs animaux sauvés!!!









1345548070-concours1.png

1345552216-participants.png

-
-
-
-
-
-







1345553112-mascotts.jpg





-Clemence2010




                        
     ***Princesse des Prés***



(Bonus offerts après l'adoption)




                                                                                                         




(Bonus offerts après l'adoption)



-
-
-
-
-








1345545384-plusieurs.jpg

"Lueur d'Espoir"

1345545565-plusieurs-2.pngclemence2010










Nous sommes de plus en plus nombreux à lutter pour la cause animale. Il faut continuer comme ça!

Il y a 2 ans et 10 mois

Il faut lutter contre toutes les injustices que recoivent encore les animaux de nos jours

Il y a 2 ans et 11 mois

C'est vrai beaucoup d'animaux soufres et sont en danger........

Il y a 3 ans et 3 mois

ho le pauvre

Il y a 3 ans et 5 mois

Le groupe accueille un nouveau membre : Ilonna39.

Il y a 3 ans et 7 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : sweetie_storm.

Il y a 3 ans et 7 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : millibull.

Il y a 3 ans et 7 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : margotfev.

Il y a 3 ans et 7 mois

il ne faut pas faire de mal aux animaux

Il y a 3 ans et 10 mois

Hey

Il y a 3 ans et 10 mois

Voir la suite