Bombe à retardement

MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR


 
(merci à badboy62!)


http://www.photofunky.net/output/result/8/f/4/3/6258ead26fcdad9c5edfb43253b634f8.jpg

merci a lolastar12!

Le plus grand desastre écologique

La pêche intensive du requin

 requin_gif_034

 

 Mon groupe consiste à vous informer sur la situation écologique de la pêche du requin, en parler et rajouter des informations suivant vos demandes

Les requins font partie de ces animaux détestés en raison de leur aspect terrifiant, de leur comportement très mal connu mais aussi et surtout en raison de leur aptitude à attaquer, dans des circonstances exceptionnelles, l'homme.

shark1_1_

Pourtant, et pour remettre dès à présent les pendules à l'heure, le requin n'attaque que très rarement l'homme. En réalité, les requins sont bien plus souvent les victimes des hommes.
La pêche florissante de ses poissons conduit à une diminution inquiétante du nombre de requins. La montée des cours du requin est inversement proportionnelle à la baisse du nombre d'individus dans les océans du globe.


Certes, cela n'inquiète que très peu l'opinion publique, car à vrai dire l'image stéréotypée du requin "sanguinaire" traîne encore dans l'esprit de beaucoup de gens. Cela est d'autant plus vrai que beaucoup considèrent encore que le seul bon requin est le requin mort.

J’ai réuni ici, quelques données, pour vous faire découvrir ce squale, son mode de vie, mais aussi son massacre, comment lutter contre son extinction et comment réagir en cas de rencontre.

Ce site est donc dédié à ces animaux, afin de combattre les idées reçues et les peurs infondées.

Bonne visite !!!

nous avons atteint les 40 membres!!!

merci a tous!

notre mascotte:



sharkzoneL'ancêtre supposé du requin blancsharkzone_1_

Megalodon

 

L'ancêtre supposé du grand requin blanc a laissé son empreinte dans tous les océansHabitat


Le megalodon est ubiquiste : cela signifie que sa répartition géographique est mondiale.

Age d'or


Le megalodon apparaît il y a environ 23 millions d'années, à la période tertiaire, au début du Miocène, et domine les océans jusqu'à l'Holocène.La cohabitation de deux géants des mers
Le megalodon a partagé ses proies avec le grand requin blanc pendant près de 10 millions d'années. De nombreuses similitudes existent entre le megalodon et son petit cousin : ils disposaient par exemple des mêmes organes sensoriels.

Extinction

Il y a près de 3 millions d'années, le megalodon disparaissait de façon très mystérieuse. Mais cette date fait l'objet d'une grande polémique, puisque certains scientifiques pensent que le megalodon parcourait encore les océans il y a environ 10 000 ans. Tandis que le grand requin blanc a survécu aux fantaisies naturelles de la planète bleue, le megalodon s'est étrangement éteint. On pense que le réchauffement des eaux aurait causé une migration des baleines, proies favorites de ce terrifiant carnassier.


 

megalodon

Le megalodonmegalodon21

Famille : Elasmobranchii
Ordre : Lamniformes
Habitat : Planètaire
Taille : 15 à 30 m
Poids : Entre 20 e 30 tonnes
Dents : 20 cm de longueur
Alimentation Megalodon : Baleines, grand requin blanc, ...

 

Nom scientifique


Procarcharodon Megalodon (requin à grandes dents), nommé ainsi par le scientifique Agassiz en 1843, est le plus grand prédateur marin de tous les temps. Sa taille est estimée d'après la découverte de dents fossilisées, qui peuvent atteindre une longueur de 20 centimètres et peser près d'un demi-kilo.

Découvertes


Seules de rares vertèbres fossilisées ont été retrouvées, ceci étant dû à la nature cartilagineuse du squelette qui n'a pas favorisé sa conservation. Ses dents ont été identifiées au XVIème siècle par un savant français, Bernard Palissy, mais il faut attendre le siècle suivant pour que Niels Stensen, un scientifique danois, les compare à des dents de requins.


megalodon_weisserhai



megalodon_01

boat_meg(ceci donne une idée de la bête....)





 Le requin

 

Il existe plus de 400 espèces de requins. Leur taille est très variable : la plus petit, le requin pygmée, mesure 20 cm, le plus grand, le requin-baleine, mesure 15 mètres.La moyenne étant de 2 à 2,50 mètres.

Certaines espèces peuvent vivre jusqu’à 50 ans. Ils atteignent leur maturité sexuelle qu’à 20 ans et ne donnent naissance qu’à un ou deux petits par portée après une gestation allant de sept mois à deux ans. Il s'agit là d'un cas extrême mais les requins ont toutefois une maturité sexuelle tardive et un faible taux de reproduction. Ce mécanisme de reproduction est relativement peu efficace pour compenser les pertes dues à la pêche. De ce fait, les populations de requins sont en déclin dans tous les océans.

Les requins font partie de ces animaux détestés en raison de leur aspect terrifiant, de leur comportement très mal connu mais aussi et surtout en raison de leur aptitude à attaquer, dans des circonstances exceptionnelles, l'homme.

Pourtant, et pour remettre dès à présent les pendules à l'heure, le requin n'attaque que très rarement l'homme. En réalité, les requins sont bien plus souvent les victimes des hommes.
La pêche florissante de ces poissons conduit à une diminution inquiétante du nombre de requins. La montée des cours du requin est inversement proportionnelle à la baisse du nombre d'individus dans les océans du globe.

Certes, cela n'inquiète que très peu l'opinion publique, car à vrai dire l'image stéréotypée du requin "sanguinaire" traîne encore dans l'esprit de beaucoup de gens. Cela est d'autant plus vrai que beaucoup considèrent encore que le seul bon requin est le requin mort.

Ce site est donc dédié à ces animaux, afin de combattre les idées reçues et les peurs infondées.

Bonne visite !!!



 

Pourquoi le requin ?

 

~ Les pays les plus menaçant

 

En chine, 1 kilo de viande de requin coûte en moyenne 90 à 300 €, de quoi inciter les pêcheurs à en capturer d'avantages.

La France, l'Espagne, le Royaume -Uni et le Portugal, comptent parmi les 20 plus grands pêcheurs.

L'Union Européenne est l'un des principaux fournisseur d'aileron en Asie de l'est. Au niveau mondial, il est positionné 2e en terme de volume de capture de requins derrière l'Indonésie.

 

~ Les différentes méthodes de pêche

 

Plus de 100 millions de requins sont capturés chaque année par la sur-pêche, la pêche accidentelle, la pêche sportive, le pêche pour la commercialisation.

 

~ L'utilité du requin

 

  • - Les yeux : fabrication de cornée pour transplantation

  • - Le cartilage : traitement pharmaceutiques (brûlures) et fabrication de produits biochimiques

  • - Les nageoires : utilisation culinaires (soupes)

  • - La peau : cuir, abrasifs, chagrin

  • - La chair : viande consommable, nourriture pour les animaux, engrais et fertilisants

  • - Le foie : vitamines A et D, scalène, huile utilisée pour la création de lubrifiants, de peintures, de cosmétiques...

  • - L'estomac : création de plastomères (chimique), nourritures

  • - Le sang : anticoagulants

  • - La mâchoires et les dents : bijoux, bibelots et armes

Cependant, ils sont surtout menacés pour leur ailerons qui font lieu d'un commerce important. Par exemple ceux du requin baleine ont une valeur de 20 000€.

 

 

 

Les conséquences

 

~ Sur le requin

 

La population des requins s'est considérablement réduite à l'échelle de la planète ces dernières années. Certaines espèces de l'Océan Atlantique ont déjà disparues à plus de 80 %.

Aujourd'hui, on peut dire que les océans sont pratiquement vide de leurs prédateurs

 

~ Sur le milieux

 

En milieu marin, l’impact de la disparition d’une espèce peut être encore plus visible qu’en milieu terrestre car les aires de distribution sont plus étendues : quelques milliers de kilomètres en mer contre seulement quelques dizaines de kilomètres sur les continents. Ainsi, un événement qui survient en un endroit océanique peut influencer des espèces situées à plusieurs milliers de kilomètres de là, notamment par les courants marins.

La disparition des requins aurait des conséquences irréversibles sur l'équilibre des écosystèmes sous-marin. En effet, ils sont les garants de la bonne santé des océans et de l'équilibre de espèces, par le biais de la sélection naturelle, en éliminant en priorité les animaux les plus faibles, malades, parasités, mal formés, voire même des cadavres, etc... ils jouent un rôle sanitaire essentiel. De plus, ils jouent un rôle de régulateurs des populations en évitant la prolifération des espèces qui pourraient nuire aux milieux.

 

Conclusion

 

On ne peut pas le nier, l'homme est le seul responsable de la disparitions des requins. Il est également le seul à pouvoir remédier à ce problème considérable. Il est donc important d’agir rapidement et de se mobiliser, pour éviter ce désastre écologique. En sauvant les requins nous nous sauverons nous aussi !!!

 

Une pitite annexe :

Les espèces de requins les plus menacées

Le grand requin blanc est menacé de disparition à cause de la sur-pêche et de la pêche accidentelle et de la pêche sportive, pour ses ailerons et ses dents, pour les vendre aux touristes. Tous les ans des milliers de requins blanc sont pêchés.

Le grand requin marteau est menacé, car il est régulièrement pêché à la "longue ligne" pour ses ailerons. Chaque année, des milliers de requins marteaux sont capturés.

Le requin bleu est menacé par les pêcheurs sportifs. Il est aussi menacé par les filets de la pêche industrielle et les chaluts. Chaque année, plus de 1 milliers de requins bleu sont capturés.requins_36

Le requin tigre est menacé de disparition à cause de la pêche à la "longue ligne" pour ses ailerons, son foie et ses dents que les pêcheurs revendent aux touristes.

Le requin pèlerin est menacé dans les régions du nord-est de L 'Atlantique et dans le Pacifique Nord, car nous l' avons trop pêché pendant des années.

 

Massacres, sur-pêches, pêches accidentelles, pêches sportives bref les requins sont en danger critiques. Plus de 100 millions de requins sont capturés chaque année (11 000 par heure).

Patrice Héraud Les dents de la mer

La source de leurs mauvaise réputation




L'histoire du commandant Cousteau

 

 

L'affaire éclata le 26 juin 1995 : Stéphane Swirog livre l'information, rapportant brièvement une histoire relatée par l'un de ses collègues militaires stationnés à Djibouti. Il s'agissait d'une découverte effectuée par le Commandant Cousteau dans une fosse marine au large de Djibouti, où se situent des îlots dans le golfe de Tadjoura et plus particulièrement dans la passe de El-Kharab. Selon Jacques-Yves Cousteau, elle n'aurait pas été révélée car elle aurait entrainé des conséquences trop importantes sur les connaissances actuelles.

L'expérience aurait consisté à immerger une carcasse de chameau dans une cage destinée à l'observation des requins et la cage en serait ressortie broyée comme par quelque créature formidable. Aucune preuve confirme le sujet mais cette rumeur est trés répandue en république de Djibouti. En 1996, un autre témoignage d'un militaire qui était en mission dans la région. Selon ce dernier, l'équipe Cousteau serait arrivée à Djibouti et aurait effectivement plongé une carcasse dans une cage, et celle-ci aurait été entiérement broyée lors de sa remontée.

Le Commandant aurait plongé et vu quelque chose : il aurait déclaré que ce qu'il avait vu était trop important pour le dévoiler à l'humanité. La découverte du commanant serait-elle "la chose" dont parle Pierre Clostermann ? L'étude des grands fonds et des fosses abyssales est encore incomplète et si cette information se révélait exacte, elle confirmerait sans aucun doute l'existence d'une espèce animale particulièrement fantastique, inconnue ou à redécouvrir.

Quelle créature aurait pu pulvériser une cage aux requins, attirée par un appât ? Le premier sur la liste est connu : il s'agit du grand requin blanc (Carcharodon Carcharias). Un tel grand blanc, si puissant soit-il, serait-il capable de broyer une cage à requins ? On peut en douter, surtout connaissant le savoir-faire et la compétence de l'équipe Cousteau.

Elargissons donc notre champ de recherches dans la famille des requins et venons-en bien sur à l'ancêtre du grand blanc, à savoir le gigantesque carcharodon megalodon du miocène. Il s'agit probablement du plus gros poisson ayant jamais vécu, avec une taille oscillant entre 15 à 25 mètres et des dents de 20 centimètres de haut, les màchoires de ce super géant des mers ayant une ouverture oscillant entre 1,50m et 1,80m.

En 1954, le cotre Australien Rachel Cohen passait en cale sèche à Adelaïde pour un carénage. Il est trés interessant de noter que le demi cercle décrit par l'implantation des dents et des traces avait pratiquement un mètre de rayon. Le capitaine dudit bateau a eu souvenir d'un gros choc s'étant produit de nuit lors d'une tempète au large de Timor. Aprés une étude approfondie de la coque, des ichtologues Australiens ont conclu que l'animal possesseur d'une telle dentition devait mesurer approximativement 24 mètres. Il y a quelque part dans le pacifique, sans doute normalement en grande profondeur, des requins de la pire espèce ayant cette taille.

Closterman cite dans son livre de témoignage de David G.Stead du museum de Sidney qui écrivait en 1963 dans "sharks and rays of australien seas"

" J'ai eu entre les mains des dents de carcharodon draguées dans le pacifique ; ce n'était pas des fossiles, quelques unes étaient mème trés récentes et avaient appartenu à des spécimens de 25 à 30 mètres de long.

L'aire de répartition du grand blanc est immense; il est connu dans toutes les mers du monde. Quand au carcharodon megalodon, s'il existait encore, il devrait habiter les mèmes biotopes mais certainement à des profondeurs plus proches de celles ou sont censés vivre les calmars géants.


Un animal préhistorique ?

Mème si l'hypothèse du carcharodon megalodon est séduisante, d'autres suspects pourraient fort bien étre retenus. On peut penser au Mosasaure, qui vivait au crétacé, à la fin de l'ère secondaire. Il s'agissait d'énormes lézards dont le corps faisait penser à celui d'un énorme crocodile. Avec leurs puissantes dents, ils pouvaient broyer n'importe quoi et pourquoi pas une cage à requins ? Ces animaux avaient une longueur oscillant entre 12 et 15 mètres et étaient les grandes terreurs des océans de l'époque. Ils sont officiellement éteints depuis 70 millions d'années mais sous la dénomination de serpent de mer, on retrouve souvent leur silhouette caractéristique de trés grand crocodile.

Au crétacé inférieur vivait le kronosaurus qui était le plus grand et le plus lourd des plésiosaures à cou court de la région australienne et qui était une version reptilienne de notre actuel cachalot. Son cràne aplati au sommet, long et massif, mesurait 3 mètres, pratiquement le quart de la longueur totale de son corps, et était plus grand et plus fort que celui du plus gigantesque des dinosaures carnivores. La longueur totale de l'animal était évaluée entre 12 et 15 mètres. L'un de ses derniers représentants est certainement celui qui fit la stupeur de l'équipage de l'U 28, le 30 juillet 1915.

Le sous-marin torpilla dans l'atlantique nord le navire britannique Iberian et à la suite de l'explosion sous-marine de ce dernier, les membres de l'U 28 aperçurent avec les débris de l'épave un gigantesque animal soulevé par la déflagration: selon le rapport du commandant du sous-marin, Georg Gunther Freiherr Von Forstner, l'animal qui disparut dans l'eau au bout de 10 à 15 secondes meurait environ 20 mètres de long et ressemblait par sa forme à un crocodile, avec quatre membres munis de puissantes palmures et une longue tête s'effilant en pointe. Etonnant témoignage, surtout lorsque l'on sait qu'il vient d'un marin professionnel.

Une pieuvre géante ?

Le dernier prétendant à ce mystère pourrait étre, comme le suggére Christian le Noël, cryptozoologue reconnu par ses nombreuses expériences sur le terrain, une pieuvre géante de type grégaire vivant dans d'immenses trous ou cavernes et n'ayant aucune raison de remonter à la surface. L'exemple le plus significatif de l'existence de tels monstres est celui relatif au cadavre retrouvé à Saint-Augustine en 1896, dont les restes immenses appartenaient à une espéce de pieuvre dont les mensurations n'ont aucune commune mesure avec les plus grosses que nous connaissons actuellement. Des pieuvres inconnues aussi grandes n'auraient aucune difficulté à broyer des cages à requins. C'est certainement la piste la plus intéressante à suivre, c'est aussi la croyance des indigènes de la régions.

Tout est possible à ce stade de l'enquête. Le seul élément à notre disposition, matériel mais non visible, est le fait que la cage à requins fut broyée par quelque animal ayant une force considérable. L'élément qui nous manque est celui concernant l'état de la dite cage et nous ne savons pas non plus si les indices relevés à son examen sauraient nous faire remonter jusqu'à la véritable identité de l'agresseur.

Notons que dans son ouvrage "Monstres des lacs et des Océans" (éditions plein sud, 1996) Richard D. Nolane précise que d'aprés Jean Jacques Barloy, le Commandant Cousteau aurait réussi à filmer le monstre et conserverait le document dans un coffre avec ordre de ne jamais l'en sortir car il serait de mauvaise qualité et néfaste à sa réputation. Il y aurait aussi une brochure qu'un des correspondants de Barloy aurait eue entre ses mains.

Barloy au cours de l'émission Sciences au naturel de Marie-Odile Monchicourt diffusée le 5 octobre 1987 sur france-inter, révéla :

" Le monstre de Djibouti vivrait dans le Koubé, qui est une sorte de petite mer intérieure aux eaux noires et bordées de falaises verticales. Le monstre y serait entré autre-fois et ne pourrait plus en ressortir (soit parce qu'il a grandi, soit parce que les courants l'empêchent de partir). Cette créature ressemblerait à une gigantesque raie. Tous les ans aurait lieu une cérénomie organisée par des habitants du lieu qui considéreraient la bête comme un dieu de la mer. Ils descendent dans les eaux noires du Koubé un chameau vivant, dans une cage, en guise d'offrande. trente secondes aprés ils remontent la cage mais celle-ci ainsi que le camélidé ont disparu. Il y a eu entre-temps quelques remous pour témoigner du drame. Cousteau aurait parait-il réussi à filmer le monstre. Il conserverait le document dans un coffre-fort, avec ordre de ne jamais le sortir. En effet, le film serait de mauvaise qualité et Cousteau craindrait pour sa réputation. Il aurait également écrit une brochure intitulée : La bête ou la chose. "

En dehors de ce témoignage qui passa sur les ondes, il y a un mutisme complet sur le film et la brochure.

Comme le disait le Commandant Cousteau :

" Mes amis, je crois que la mer nous réserve encore bien des surprises... "

                                                      

      un peu plus sur les requins: 

         


               
                               

Il existe plus de 350 espèces de requins.
La taille des requins est très variable : le plus petit, le requin-chat pygmée, mesure 20 cm, le plus grand, le requin-baleine, 15 m !
La moyenne est de 2 à 2,50 mètres.

..Je vous presente donc ici une 50aine de races de requins..

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

Les requins plus ou moins connus:

blanc13requin blanc
MAKOrequin mako
marteaurequin marteau
requin_baleinerequin baleine
requinrenard2requin renard
requinBLEUrequin bleu
taureau_03requin taureau
oceaniquerequin océanique
grisrequin gris
tigrerequin tigre
pelerinrequin pelerin
lemon02requin citron
scierequin scie
DORMEURrequin dormeur
ange_merl'ange de la mer

requin_20port_20jacrequin de port jackson
reqtapisrequin tapis

Les requins moins connus du public:

requin_pointe_noirerequin à point noire
pointe_blanrequin à points blancs
coleretterequin à colerette
argent_erequin à pointes argentées
requinplatnez2requin plat nez
crocorequin crocodile
nainrequin nain
farfadetrequin farfadet
requin_20soyeuxrequin soyeux
maillerequin maille
perlon2le perlon
lutinrequin lutin
cookcutrequin phosphorescent
lsl_kelp_m017requin léopard
aiguilatl'aiguillat
som_micla laimargue du Groenland
milandrefaucillele milandre
requin_20zebrerequin zébré
rousettela petite roussette
dagsytrequin dagsit
98requin longimanus
PHOSPHOrequin à grande gueule
requinnez_pointurequin au nez pointu



LE +:
Quelques espèces de requins :

Le requin baleine
Le plus grand des poissons est totalement inoffensif ! Il se nourrit exclusivement de plancton et de poissons de moins de 10 cm. Son immense gueule de deux mètres de large filtre 2000 tonnes d'eau à l'heure, ce qui lui permet d'absorber une tonne de nourriture par jour.
Il mesure 12 à 18 mètres et pèse 10 tonnes. Sa peau fait 15 cm d'épaisseur.
C'est un grand migrateur qui aime les eaux tropicales. Il mesure 50 cm à la naissance et atteint sa maturité sexuelle entre 20 et 30 ans.


Le grand requin blanc
Le plus grand poisson prédateur de la planète mesure 4 à 6 mètres et pèse jusqu'à 3 tonnes. Il vit environ 50 ans. On le rencontre le long des côtes des mers tempérées, surtout dans l'hémisphère sud et en Californie.
C'est un solitaire qui ne se déplace jamais à plus de deux. Il est ovovivipare, et mesure déjà 1,50 m quand il sort du ventre de sa mère ! Menacé, il est protégé en Afrique du Sud et en Australie.


Le requin-marteau
On distingue neuf espèces de requin-marteau : le plus petit mesure 70 cm en moyenne ; le plus grand, le grand requin-marteau, est un solitaire de 5,50 mètres en voie de disparition. Le requin-marteau commun mesure entre 2,50 m et 3,50 m, et vit 20 ans. Il est présent le long des côtes des mers tempérées. Il chasse en solitaire, mais peut parfois se réunir en grand nombre pour migrer. Certains biologistes pensent que la forme particulière de sa tête lui permet de repérer plus facilement ses proies ; d'autres pensent qu'elle lui permet de manœuvrer plus efficacement que les autres espèces de requins.

Le requin bouledogue
Il ne dépasse pas 3,50 mètres, mais est extrêmement agressif. On le rencontre sur les côtes de toutes les mers tropicales ainsi que sur certains grands fleuves, tel le Gange, l'Amazone ou le Mississipi, qu'il n'hésite pas à remonter. Ses proies sont très variées : tortues, poissons, autres requins et oiseaux. Ces populations sont menacées par la pêche.

 Le requin tigre
Du tigre, il a emprunté les rayures verticales sombres, mais également la férocité : il se jette sur tout ce qui passe à sa portée, y compris les déchets (bidons, canettes), et fait donc partie des espèces les plus impliquées dans les attaques contre les hommes. Il mesure quatre à cinq mètre pour 750 kg et peut atteindre 7 mètres  ! C'est principalement un chasseur nocturne qui aime les eaux chaudes des Caraïbes, de l'Océan Indien et du Pacifique.Ses quarante petits éclosent dans le ventre de leur mère. Ils mesurent 50 cm à la naissance et mettront quatre ans à atteindre leur maturité. Comme tous les grands requins, le requin tigre est menacé par la pêche.

 Le requin-taupe
Le requin taupe commun, ou maraîche, est, avec la petite roussette et le requin-hâ, le requin le plus courant dans les eaux françaises, parmi la dizaine d'espèce que l'on peut y rencontrer. Pouvant atteindre 3,50 mètres, il se nourrit de harengs, de roussettes, de maquereaux et de morues qu'il chasse le long des côtes. Il est très apprécié pour sa chair et les populations de l'Atlantique nord sont menacées par la pêche. Contrairement aux pays européens, les Etats-Unis et le Canada ont entrepris d'en limiter les captures.

vidéos:


                                                                                            cliquez dessus

requin pointe blanche

  whale-shark 

shark-feed



Articles de membre

 

Artice de eliedu43 sur les ailerons :

 

Ce sujet est un sujet délicat à traiter car le type de pêche dont cet article traite est encore pratiqué dans certains pays du monde ou le massacre est énorme.

 

 

De nos jours, il n'est pas rare de voir dans des menus de restaurants asiatiques des possibilités de manger du requin. Que ce soit en potage, sur plaques chauffantes... il est important de savoir ce que l'on mange et de savoir d'où cela vient, pour le respect de l'animal.


La pêche de l'aileron de requin est une pratique très cruelle, et pour vous le montrer, nous allons partir à l'aventure, sur l'océan pacifique avec des pêcheurs japonais. Nous embarquons sur un gros bateau de pêche puis nous partons naviguer.

 

Quelques heures plus tard nous apercevons dans l'eau, un requin, ce pour quoi les pêcheurs sont venus jusqu'ici. Tout le monde se met en position, et nous restons à l'arrière pour observer la scène. Quand le bateau est assez proche, les pêcheurs, grâce à un gros hameçon, sortent le requin de l'eau. Ils arrivent à le contenir malgré ses mouvements. Puis les pêcheurs prennent une grosse lame et coupent l'aileron du requin, avant de rejeter la pauvre bête à l'eau. Puis, comme si de rien n'était, ils reprennent leur chemin pour aller faire de nouvelles victimes.

Or, l'interrogation est là, que devient le requin une fois remis à l'eau ? Malheureusement, le requin est ne peux nager sans ses ailerons. Il périra donc agonisant au fond de l'eau.

J'espère que vous rentrerez de cette « croisière » choqué comme moi et non pas enchanté.

 

 

 

Cette tuerie fait environ 200 millions de victimes par ans, et la demande d'ailerons ne cesse d'augmenter partout dans le monde. Les principaux pays pêcheurs d'ailerons de requins sont :

- l'Indonésie

- l'Inde

- l'Espagne

- l'Argentine

- Taïwan

- les Etats-Unis

- le Mexique

- la Malaisie

- le Japon

- …


Cependant, les requins ne sont pas les seules victimes de cette boucherie, les chiens « trinquent » aussi. En effet, dans certains pays très pauvres, les chiens sont attachés à des hameçons et servent d'appâts.

 

 

Cette pratique se fait aussi en France, dans les DOM-TOM. (tradition de l'ile de la Réunion par exemple)


Après tout ceci, vous devez vous demander comment lutter contre cette pratique cruelle ? Bien sur, on ne changera pas le monde seul, c'est pour cela que les meilleures choses à faire sont signer les pétitions, boycotter les ailerons de requins, et parler de cette pratique barbare autour de soi.

 

 

 

Je voudrais ajouter un dernière chose : ce sont des liens ou l'on peut regarder des films ou des documentaires très intéressants sur cette pratique :

http://www.dpstream.net/film-oceans-en-streaming-101708.html

http://www.dpstream.net/film-les-seigneurs-de-la-mer-en-streaming-13117.html

Le premier est un documentaire qui en parle à un moment, et le second est très porté sur ce sujet. Ce sont dans tous les cas deux très bons documentaires.



 

 



                    gag   Posez vous la question!!!!!!

Signez la pétition sur ce site américain, il y a déjà 35,000 signatures de recueillies !
http://www.care2.com/go/z/19550

Merci d'écrire et d'envoyer vos protestations au ministère de l'environnement : [email protected]nvironnement.gov.pf

                      


 NEW!!!!!!!


regarder les actus:


Articles de la Dépêche de Tahiti au sujet du finning


Ci-dessous une partie des articles  parus dans La Dépêche de Tahiti au sujet du fléau qui touche la Polynésie actuellement. Remerciements à Lydie du Raie Manta Club, et à Renée et Jean-Paul Messager correspondants de la Dépêche de Tahiti à Rangiroa.

Reproduit avec autorisation ; Copyright 2003 © La Dépêche de Tahiti.

Dépêche de Tahiti, article du 21/08/2003

Crédit photos : Jean-Paul Messager, correspondant à la Dépêche de Tahiti. 

couverture du journal La Dépêche de Tahiti


Yves Lefèvre a rapporté au rivage le requin citron mutilé, Lionel Cognet, de la brigade de gendarmerie de Rangiroa ne peut que constater, pour l’instant…
Yves Lefèvre a rapporté au rivage le requin citron mutilé, Lionel Cognet, de la brigade de gendarmerie de Rangiroa ne peut que constater, pour l’instant…

C’est en menant une palanquée en plongée qu’Yves Lefèvre, directeur du Raie Manta club de Rangiroa a fait une macabre découverte. A la sortie de la passe de Tiputa il a remarqué un requin citron inerte et s’en est approché. Il n’a pu que constater que l’animal était mort mais aussi que certains de ses ailerons avaient été découpés. Yves Lefèvre a décidé de remorquer le requin jusqu’à la base du club, située à Ohutu afin de faire constater à la gendarmerie, mais aussi à La Dépêche l’état du squale. Ce beau Mégaprion acutidens mâle de deux mètres trente de long a vraisemblablement été pêché à la ligne et son aileron dorsal ainsi que les deux ailerons pectoraux ont été prélevés avant qu’il soit rejeté à la mer. Un des ailerons pelviens a également été coupé bien que ceux-ci n’aient pas de valeur commerciale. Car c’est bien pour satisfaire une forme de commerce que ce requin a subi ce triste sort. En effet, depuis quelque temps circulent des affichettes proposant l’achat d’ailerons séchés ; il n’en faut pas plus pour inciter des pêcheurs peu scrupuleux, ou mal informés, à commettre de tels actes de cruauté dont les conséquences peuvent être très graves.

Maintenir la chaîne alimentaire.
L’aileron dorsal a été coupé net.
L’aileron dorsal a été coupé net.


Pour Yves Lefèvre, ce type de pêche peut déséquilibrer en quelques mois, voire quelques semaines, la chaîne alimentaire si bien réglée par la nature. Les requins se trouvent au sommet de cette chaîne et ont un rôle de sélection des espèces qu’ils consomment pour se nourrir. Les prélèvements effectués par les requins ont des conséquences en cascade sur les autres espèces du monde sous marin et si ces prélèvements cessaient, cela entraînerait la prolifération de poissons s’attaquant au corail, ou la disparition d’autres poissons à valeur commerciale comme les thons par exemple. Yves Lefèvre pense que les anciens polynésiens avaient bien compris le problème et c’est peut-être une des raisons de leur grand respect des requins.

La gendarmerie impuissante.
les ailerons pectoraux ont également disparu.
les ailerons pectoraux ont également disparu.


Malheureusement, dans l’état actuel des choses, rien n’empêche de pêcher les requins et d’en faire ce que l’on veut. Les gens qui font ce commerce ont pignon sur rue et sont parfaitement en règle. Rien ne peut donc être fait dans l’immédiat pour mettre fin à cette situation où la cupidité prime sur le respect de la nature. C’est pourquoi Yves Lefèvre, comme d’autres personnes conscientes de la gravité de la chose et des risques encourus, souhaite convaincre les autorités d’établir rapidement une loi de protection des requins avec interdiction de ce genre de pratique et sanctions appropriées pour les contrevenants. Pour cela il est en contact avec les différents ministères concernés et espère que le massacre qui a commencé (d’autres îles sont concernées !) puisse être arrêté rapidement. Bien sûr, l’idéal serait de faire prendre conscience à tous de la nécessité de préserver le fragile équilibre existant, mais tant qu’il y aura des billets à prendre sur le dos des requins…

Yves Lefèvre étudie la blessure laissée par l’hameçon qui a servi à prendre cet arava.
Yves Lefèvre étudie la blessure laissée par l’hameçon qui a servi à prendre cet arava.
De nos correspondants RJPM


Dépêche de Tahiti, article du 4/09/2003

Crédit photos : Rodolphe Holler du club de plongée "blue dolphins".

Tué à bout touchant

Grosse frayeur pour un groupe de plongeurs mardi après midi quand ils ont ressenti une forte explosion dans l’eau, du côté de l’Éolienne, site de plongée bien connu à Rangiroa. Ne comprenant pas ce qui se passait ils ont cependant gardé leur sang froid et, en observant l’environnement immédiat, ils ont aperçu un requin soyeux (Carcharhinus falciformis) qui « descendait dans le bleu », remuant faiblement de la nageoire caudale, ailerons pectoraux et dorsal coupés, libérant un nuage de sang.

Ce corps agonisant a attiré une meute de requins gris qui l’ont attaqué dans une ronde frénétique.


Le requin soyeux tel qu’ont pu le voir des touristes en plongée. On peut comprendre leur émotion.
Le requin soyeux tel qu’ont pu le voir des touristes en plongée. On peut comprendre leur émotion.

Ce requin avait vraisemblablement été pris sur une ligne avec bouée (poito) destinée à pêcher le thon. Pour s’en débarrasser, le pêcheur a probablement utilisé un lupara* afin de le neutraliser dans un premier temps, a prélevé les ailerons ensuite, avant de rejeter l’animal mutilé dans l’eau.


Un épais nuage de sang s’échappe des plaies de l’animal pendant sa descente vers le fond.
Un épais nuage de sang s’échappe des plaies de l’animal pendant sa descente vers le fond.

Pour les responsables des clubs de plongée de Rangiroa, il y a lieu, dans le cas précis, de déposer plainte auprès de la gendarmerie au minimum pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui », les plongeurs ayant été sous l’eau à la limite de la commotion à cause de l’explosion. D’autre part, cette carcasse descendant vers le fond pouvait attirer de grands prédateurs qui, rendus fous par cet apport de nourriture sanguinolente, auraient pu constituer un réel danger. Heureusement il n’en a rien été et la palanquée a pu regagner sa base sans autre dommage que le traumatisme que l’on peut supposer. Les touristes qui ont vécu ce difficile moment ont demandé avec fermeté que les autorités soient alertées immédiatement et envisagent différentes actions de réprobation pouvant aller jusqu’au boycott touristique de la Polynésie.

La nageoire caudale s’agite faiblement, le requin n’est pas encore mort.
La nageoire caudale s’agite faiblement, le requin n’est pas encore mort.

(*) Ce système consiste en une cartouche située à l’extrémité d’une flèche (d’un fusil sous-marin, bien souvent) ou d’une tige métallique, et actionnée « à bout touchant ». Il est fatal à l’animal qui, même s’il n’est pas touché dans une région vitale, est au moins assommé par l’onde de choc et devient rapidement la victime de ses congénères. Très efficace, le lupara n’est, hélas, pas seulement utilisé comme moyen de défense…

Attirés par le sang, les requins gris montent vers l’animal agonisant.
Attirés par le sang, les requins gris montent vers l’animal agonisant.

Le lupara fait l’objet d’autorisation d’utilisation comparable à celle du port d’arme. Selon une source autorisée, dans certains atolls des Tuamotu des pêcheurs auraient obtenu le droit d’utiliser le lupara pour se défendre de requins agressifs pouvant causer des accidents, mais détourneraient cette autorisation pour récolter des mâchoires de requins vendues aux magasins de curios de Tahiti. Le négoce d’ailerons pourrait entraîner la même dérive.

De nos correspondants RJPM


                                                             les bouquins:


Les Requins / John Stevens / Encyclopédie Visuelle /Bordas (Août 1989)
Mon premier ouvrage sur les requins. J'ai donc pour celui là un a priori favorable.

Une présentation claire et complète des différentes familles de requins.
Une facilité de lecture et des explications très accessibles.

Un regret l'absence de réédition et de mise à jour car cet ouvrage commence un peu à dater.

Requins innocents sauvages / JY Cousteau, Y. Paccalet / Robert Laffont (Octobre 1997)
Un ouvrage complet avec de superbes photos. Les commentaires de JY Cousteau sont intéressants. Pourtant, le contenu est parfois difficile à suivre et cela pour deuxraisons : une description assez mal structurée des groupes de requins et une rubrique biologie difficilement accessible à des novices.
Un ouvrage qui s'engage profondément en faveur de la protection des requins.

Le Grand Requin Blanc / JM Cousteau, M. Richard/ Robert Laffont (Octobre 1992)
Un très bon ouvrage pour tous les amoureux du grand blanc. Le récit des expéditions de Jean-Michel Cousteau (le fils aîné du Commandant Cousteau) dans les eaux de l'Australie Méridionale. Un voyage initiatique au coeur du jardin du grand blanc.
Néanmoins, pour ceux qui chercheraient un ouvrage plus pédagogique, sans doute faudrait-il choisir autre chose.

Les Requins / J-Y et Ph Cousteau / Arthaud (Octobre 1993)

Dans la même lignée que le précédent ouvrage, c'est le premier de la famille Cousteau, à être entièrement consacré aux requins dans leur gobalité.
Un récit des expéditions à bord de la Calypso. Des schémas sur la biologie des requins bien réalisés.
La rencontre avec le requin baleine. Un des passage les plus célèbres est sans doute celui de l'expérience du mannequin, surnommé Arthur, qui fût livré aux requins la combinaison remplie de poisson pour tester la réaction des squales.


Requins en liberté / Gérard Soury/ Nathan (Octobre 2001)

Voilà un superbe livre sur les requins.
Clair, très accessible, magnifiquement illustré, avec des schémas instructifs, des explications fournies, cet ouvrage fait un très bon panorama de la vie des requins.
Mais surtout, le vrai plus de ce livre est qu'il allie une description limpide des différents groupes de requins et de leur biologie avec les récits des voyages et diverses expéditions de l'auteur.


Requins Entre peur et connaissance / Catherine Vadon/ Editions de Monza - Editions du Museum (Octobre 2006)
Un très bel ouvrage consacré aux requins et à leur protection.
L'auteur, Catherine Vadon, fait une présentation, claire et accessible à tous, des différentes espèces de requins et de leurs milieux naturels.
Elle nous entraîne dans les mythes et superstitions véhiculés par l'imaginaire humain.
Le panorama de l'économie du requin est édifiant, la surexploitation des différentes espèces fait planer plus qu'un doute sur l'avenir des requins.
Les photographies sont sublimes (notamment de très belles photographies d'attaques de grands requins blancs).




 concour de mascotte

l'heureuse gagnante est:
 

 

 Encre!


vote:5

 



 



 


au revoir!!!!

coucou!Je suis vraiment désolée mais je dois faire le tri dans mes groupes et j'ai choisis de quitter tous les groupes qui ne parlent pas de la terre,des husky ou de des loups.Bon jeu

Il y a 8 ans et 6 mois

Oki :) Bon Jeu

Il y a 7 ans, 73 h et 43 min

Ce groupe est vraiment bien , tout est bien dit et la géstion et super

Il y a 8 ans et 8 mois

merci beaucoup!^^

Il y a 8 ans et 8 mois

Le groupe accueille un nouveau membre : lolastar12.

Il y a 8 ans et 9 mois

ce groupe est extraordinaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Vous avez ENTIEREMENT raison !!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est le plus beau groupe que j'ai jamais vu !!!!!!!!!

Il y a 8 ans et 9 mois

j'ai envoyé un montage pour le groupe a clemence2010

Il y a 8 ans et 9 mois

merci beaucoup,le fondateur ne vient plus sur dogzer,mais j'aime beaucoup ce groupe^^

Il y a 8 ans et 9 mois

j'éspère que beaucoup de gens vous feront de la pub ! (moi j'en ferais !)

Il y a 8 ans et 9 mois

merci beaucoup,j'apprécie ton soutien!

Il y a 8 ans et 9 mois

Le groupe accueille un nouveau membre : Maelle00.

Il y a 8 ans et 10 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : laure282.

Il y a 8 ans et 11 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : .

Il y a 8 ans et 11 mois

Bonjour à tous je vous laisse entre les mains de Clemence2010 je pars en voyage en belgique je revien samedi faite pas de betise et participer en mon absence

Il y a 9 ans et 1 mois

hihi je m'en occupe t'inquiete.

Il y a 9 ans et 1 mois

Félicitations à Encre !

Il y a 9 ans et 1 mois

merci a toi d'avoir participer!

Il y a 9 ans et 1 mois

Pas de quoi ça m'a fait plaisir ! :)

Il y a 9 ans et 1 mois

On a le droit de voter même si l'on participe ? Parce que comme je ne suis pas mauvaise perdante j'aimerai aussi voter pour clo-clo42 !

Il y a 9 ans et 1 mois

on n'a pas le droit de voter pour soi meme.ton vote a été pris en compte.

Il y a 9 ans et 1 mois

Ok merci beaucoup ;)

Il y a 9 ans et 1 mois