Aide
Chaque race dispose d'une page qui lui est dédiée, et sur laquelle vous pouvez retrouver de nombreuses informations, notamment :
- un petit texte de présentation pour en savoir plus sur cette race ;
- les caractéristiques de cette race sur Dogzer ;
- la capacité standard des chiens de cette race ;
- les robes disponibles pour cette race ;
- les meilleurs éleveurs de cette race ;
- les meilleurs élevages de cette race ;
- des statistiques sur les chiens de cette race ;
- des chiens de cette race : les meilleurs chiens en terme de capacité, de niveau, ceux qui ont décroché une étoile de progression, ceux qui sont en vente...

La page d'une race comporte également différents éléments communautaires, notamment :
- les joueurs qui aiment cette race ;
- des groupes qui parlent de cette race ;
- des photos ;
- des discussions relatives à cette race sur les forums.
La comparaison entre la capacité des meilleurs chiens d'une race et la capacité standard de cette race permet de mesurer son avancement : plus l'écart est grand, plus elle est à un stade avancé dans le jeu.

Il peut exister de très grands écarts d'avancement entre les races, en fonction notamment du nombre d'éleveurs qui ont des chiens et des élevages de cette race.
 Toujours afficher l'aide
   
   

Berger hollandais

Nom d'origine : Hollandse Herdershond
Berger hollandais ##STADE## - robe 51
Résultat de croisements entre des bergers belges malinois et des chiens des Pays-Bas, le berger hollandais est à l'origine un remarquable chien de garde, à la fois intelligent et résistant.

Il est également un parfait chien de compagnie, très attaché, fidèle et doux envers les membres de son entourage.



Présentation
Statistiques

Race : 


pagination_id 19
Berger hollandais ##STADE## - robe 1340000169

 Note : (101 votes)
 Noter cette robe
 
OK

 24 chiens ont cette robe
Berger hollandais ##STADE## - robe 1340000170

 Note : (101 votes)
 Noter cette robe
 
OK

 39 chiens ont cette robe
Berger hollandais ##STADE## - robe 51

 Note : (36 votes)
 Noter cette robe
 
OK

 460 chiens ont cette robe
 
Historique

Le Berger Hollandais fait partie du groupe 1, celui des chiens de berger et de bouviers.
Comme son nom l’indique, le Berger Hollandais (ou Hollandse Herdershond) est un chien de Berger originaire de Hollande. Apparu dans les provinces hollandaises de Drenthe et de Brabant, il gardait avec efficacité les troupeaux de moutons dans les champs bien souvent inondés (en effet, les bonnes terres étaient réservées aux vaches et aux chevaux) dès la fin du XIXème siècle. A cette époque, les trois variétés (poils cours, durs et longs) coexistaient, et l’on accordait peu d’importance à ces différences.

Bien que le Berger Hollandais fut découvert au XIXème siècle, la première trace écrite de son existence ne remonte qu’en 1875, dans un livre de description canine, date à laquelle un premier spécimen est inscrit à l'exposition d’Amsterdam, et ou la race fut réellement établie par l'association Nimrod. Mais il faudra encore quelques années pour que le nom de "Berger Hollandais" soit associé à cette race. Le club du berger Hollandais, qui existe encore de nos jours, fut créé en 1898 par 12 personnes au sud d'Amsterdam. Il répertoriait six variétés distinctes, dont une de couleur blanche, et dont les critères n’étaient que très peu définis, tant au niveau de la couleur que de la taille. C'est ce club qui ramena progressivement la race à 3 variétés seulement entre 1899 et 1906 : le poil court, le poil long et le poil dur. Au fil des années, la race s'améliore surtout au niveau de la taille : il devient plus grand, on commence à sélectionner les étalons plus soigneusement, et non plus simplement pour leurs capacités et aptitudes au travail. La race ne rencontre pourtant un véritable succès que dans les années 1970, surtout dans sa variante à poil court. Elle compte aujourd’hui de nombreux adeptes en Allemagne, au Danemark, en Hongrie, en Norvège, en Suède, en Suisse, et en France.

Le premier berger Hollandais à être inscrit au LOF français fut Barry Van Het Kinholt, né le 30/10/1975. La première portée en France n'arrive qu'en 1988 chez Mme Louvrier.

Cette race possède des origines très anciennes, communes voire identiques à celles du Berger Belge. Cette thèse semble étayée par les inter-croisements fréquents dus à la situation frontalière de la Belgique et de la Hollande.
Elle a été fixée à la fin du XIXème siècle par les éleveurs hollandais afin de la préserver d'extinction. Le Berger Hollandais, comptant un nombre restreint de spécimens, est à nos jours peu répandu en France.

Dissuasif et vigilant, éveillé et résistant à la fatigue et aux intempéries, il peut également être un excellent chien de garde, voire de défense. Son flair et son courage permettent de l'utiliser comme chien de police dans son pays d'origine, ainsi que dans l'armée française, qui en compte quelques spécimens.
Ce chien peut donc rivaliser sans aucune peine avec le Berger Allemand ou le Berger Belge, avec lesquels il a de nombreux points communs.


Aspect général

Si certains diront que le berger Hollandais possède la même morphologie que le Berger Malinois, il y a quand même quelques différences, et le Berger Hollandais possède ses propres critères. C’est un chien de taille moyenne, de poids moyen, bien musclé, à la construction puissante, et bien proportionné. Il est doué d'intelligence et de vivacité. Il est fidèle et affectueux, obéissant et vigilant. Ce chien et très doué dans beaucoup de disciplines sportives et militaires ; il fait des miracles en ring, en Agility et en sauvetage. Endurant, le Berger Hollandais peut trotter pendant de très longues heures ; il possède une allure de trotteur et paraît inépuisable. L'expression est intelligente et le tempérament est vif.
Ses allures sont dégagées, souples et franches. Les allures ne doivent pas être contraintes mais elles ne doivent pas non plus être trop légères ni avoir trop d’amplitude.

Ce chien a un caractère affectueux, obéissant, docile, vigilant, très fidèle et digne de confiance. Il est peu exigeant, endurant, toujours attentif, actif et doué d'une véritable nature de chien de berger.
C’est un chien extrêmement obéissant comme tous les chiens de berger, et proche de son maître. Il demande par contre une activité physique intense. Taillé pour la course et endurant, il aime à trotter pendant des heures sans épuisement apparent : ce n'est en aucun cas un chien pouvant rester en appartement sans une activité sportive régulière. Très bon gardien, il lui faut cependant un maître calme mais ferme. Rapide avec une réaction immédiate, il est très actif voire nerveux, même s’il l'est moins que son voisin le Berger Belge. Très réfléchi même s’il agit rapidement, ses décisions sont toutes prises avec réflexion. Affectueux, il demeure méfiant envers les étrangers, d'ou sa faculté à garder la propriété (maison, voiture, jouets, famille…).

Concernant ses dimensions, la longueur du corps est supérieure à la hauteur au garrot. Le rapport longueur/hauteur au garrot étant de l'ordre de 10/9. Sa taille varie de 57 à 62 cm chez le mâle, et 55 à 60 cm chez la femelle.
Pour ce qui est du poil, on distingue trois variétés : à poil court, à poil long et à poil dur.


Parties du corps

Tête : Elle doit être proportionnée au corps, plutôt longue que massive, sans rides et sèche. Le museau est un peu plus long que le crâne, le chanfrein est droit et parallèle à la ligne du crâne, le stop est léger, et les lèvres sont jointives. Chez la variété à poil dur, la tête semble avoir une forme plus carrée, ce qui est une apparence trompeuse.

Oreilles : Elles sont plutôt petites. En action, elles sont dressées et portées en avant, attachées haut et pas en forme de cuillère.

Yeux : Ils sont de couleur sombre, de grandeur moyenne, en formes d'amande, et légèrement obliques (et non ronds en boule de loto).

Truffe : Elle doit être toujours noire.

Dents : Elles doivent être fortes et régulières. Les mâchoires étant fermées, les incisives supérieures entrent en contact avec la face antérieure des incisives inférieures (mâchoires en ciseaux).

Cou : Il est demandé un cou pas trop court, sec, sans fanon, se fondant dans la ligne supérieure du tronc.

Tronc : Il doit être solide, les côtes sont légèrement cintrées. La poitrine est haute mais pas étroite. La région sternale se prolonge harmonieusement dans la ligne du ventre. Le dos est court, droit et robuste. Le rein est solide, ni long ni étroit, et la croupe n'est ni courte ni avalée.

Membres antérieurs : Ils doivent être forts, bien musclés, avec une bonne ossature. Bien d'aplomb, tout en ayant le canon métacarpien suffisamment souple. L'épaule est bien attachée. L’omoplate oblique avec un bras de bonne longueur.

Membres postérieurs : Ils doivent être forts, bien musclés, avec une bonne ossature. L’angle du grasset moyen, ce qui donne une cuisse pas trop oblique. Le jarret moyennement coudé, de sorte que le canon métatarsien soit à la verticale de l'ischion. Il n'y a pas d'ergots.

Pieds : Les doigts doivent être bien serrés et cambrés, ce qui évite le pied long. Les ongles sont noirs, les coussinets sont élastiques et de couleur foncé.

Queue : Au repos, elle pend droit ou en formant une légère courbe. Elle atteint la pointe du jarret. En action, elle est portée élégamment relevée. Elle n'est jamais enroulée et ne tombe pas sur le côté.


Particularités pour les trois variétés de poil

Le Berger Hollandais comporte trois variétés :
- le Berger Hollandais à poil court, qui représente la quasi-totalité du cheptel français ;
- le Berger Hollandais à poil long, variété peu répandue en France ;
- Le Berger Hollandais à poil dur, qui n'est représenté actuellement que par trois femelles et deux mâles, et dont une seule portée a pour l'instant été enregistrée en France.

Poil court

Sur tout le corps, le poil doit être bien dur, pas trop court, avec un sous-poil laineux. La collerette, les culottes et les franges à la queue doivent être bien visibles.

Couleur : bringé plus ou moins prononcé sur tond brun (bringé doré) ou sur fond gris (bringé gris). Le bringé s'étend sur tout le corps, et également à la collerette, à la culotte et à la queue. Le poil de couverture avec beaucoup de noir n'est pas souhaitable, et on préférera le masque noir.


Poil long

Sur tout le corps, le poil doit être long, droit, couché, rude au toucher, ni bouclé ni ondulé, avec un sous-poil laineux. La tête, les oreilles, les pieds et les membres postérieurs sous le jarret sont couverts d'un poil court et serré. La région postérieure des membres antérieurs est couverte d'un poil fortement développé qui diminue de longueur vers le bas (franges). La queue est très fournie de toute part. Pas de franges aux oreilles.

Couleur : Le Berger Hollandais à poil long a les mêmes couleurs que celui à poil court, c'est-à-dire bringé plus ou moins prononcé sur tond brun (bringé doré) ou sur fond gris (bringé gris). Le bringé s'étend sur tout le corps, et également à la collerette, à la culotte et à la queue. Le poil de couverture avec beaucoup de noir n'est pas souhaitable, et on préférera le masque noir.


Poil dur

Sur tout le corps, le poil est très épais, dur, ébouriffé avec, sauf sur la tête, un sous-poil dense et laineux. Le poil doit être bien dense. Les lèvres doivent être bien garnies de poil (moustache et barbe) pas mou mais bien écarté. Les sourcils sont broussailleux et en saillie. Le poil est moins fourni sur le crâne, les joues et les oreilles. La queue est très fournie de toute part. On souhaite une culotte très fournie.

Couleur : Bleu-gris, poivre et sel, bringé doré et bringé argenté. Le bringé apparaît moins distinctement sur le poil de couverture que dans les autres variétés.


Les Défauts

Les excès de blanc sur le poitrail ou aux pieds, les raies ou tache blanche sur une autre partie du corps, la truffe autre que noire (ou avec peu de pigments noirs), les oreilles tombantes ou en forme de cuillère (arrondies), les couleurs ou marques non prévue au standard, les excès de poil de couverture noir, le prognathisme supérieur et inférieur, les oreilles ou queue coupées, et la queue enroulée sont les défauts que ne doit pas avoir le Berger Hollandais.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale bien descendus dans le scrotum.


Vivre avec un berger hollandais

En famille

Le Berger Hollandais peut très bien vivre en appartement avec des sorties plusieurs fois par jour, mais le mieux serait qu’il vive dans une maison.
Toutes les situations familiales lui convienne, et il est compatible avec la présence de jeunes enfants.
Le maître doit être sportif, il doit pouvoir consacrer un temps assez conséquent à la promenade.

Utilités

Comme chien de compagnie, on attend de ces chiens qu’ils tiennent compagnie, qu’ils apportent de l’affection, leur présence, leur fidélité, leur constance et leur joie de vivre.

Comme chien de garde, le Berger Hollandais peut servir à la conduite de troupeaux : ce sont des chiens destinés à guider le troupeau d’un endroit à un autre avec ou sans les ordres du propriétaire. Il peut aussi jouer le rôle de chien de garde de locaux ou de chien d’alarme : ce sont des chiens qui évitent l’intrusion de personnes malveillantes en dissuadant ou en aboyant.

Enfin, le Berger Hollandais peut être utilisé pour aider le travail des policiers et de la sécurité. Ils sont utilisés par les policiers ou agents de sécurité pour dissuader et interpeller les malfaiteurs. Il est nécessaire dans ce cas de leur apporter une éducation spécialisée.


Entretien et santé

Le brossage et l’entretien du chien doit être quotidien.
Pour ce qui est des maladies, il ne rencontre pas de problèmes particuliers.

L’éducation d’un Berger Hollandais est assez facile.
En revanche, l’entente avec d’autres chiens peut poser problème, même s’il a un caractère docile et affectueux.
Ce texte a été rédigé par chienloup