Discussion: ~Rp [Lootus] ~
Afficher un message
 noisettequincy

noisettequincy
Messages : 1 120
Club : Le domaine de Gaffy et Jaïko
Présence : 2 330 jours
 
Vieux 31/03/2021, 13h16
( C'est parce que ton cerveau est tant intelligent qu'il travaille tellement sérieusement la nuit, ce qui te réveille :/

HS2: j'voulais bosser mais quand j'ai vu ton pavé, je me suis dit que j'étais obligée d'en faire un aussi T-T

HS3: beau reflex alors x) Moi ça m'arrive des fois. Un jour, une amie avait ouvert la porte de la chambre tellement forte et avec surprise, que j'ai eu le reflex -même pas en une fraction de seconde hein-, de plonger en arrière où j'ai fini par faire une roulade sur l'épaule façon militaire (j'te jure j'avais pas compris x) ) Mes potes elles avaient bugué après x)

Félicie

Il chantait, le vent, emporté par sa propre mélodie, flirtant entre le sol et le ciel, tandis qu'il frôlait les nombreux obstacles sur sa route.
C'était une personnification de la liberté que voulait incarner la jeune fille, cette sensation de n'être qu'un flocon dans le plus noir des brouillard étant suffoquant.
Quand sa mère et son père moururent sous le chant du cri d'Adramalech - nom donné à l'aberration sur lequel est vouée toute la haine de Félicie - , elle s'était jurée vengeance. Et comme Astrée avec l'Originel, elle allait chercher sa trace pour lui rendre la pareille.

Ainsi était-elle partie en direction des terres extérieures, car tout son instinct lui disait de suivre cette route, mais elle ne pu franchir la frontière, car un accident l'avait surprise.
Alors sur le chemin du retour, elle avait croisé un drôle de personnage, un certain Dain Huston, un vieux fou retraité qui racontait avoir vécu la période du grand Chaos. Il disait que ces aberrations, s'ils étaient diables, avaient eux aussi leur propre personnalité et ne vivait point que pour tuer. Mais selon quelle raison ?
Il était raconté dans l'un des annexe d'Astrée, qu'ils dévoraient quiconque en espérant gagner puissance, car plus ils avalaient, plus ils devenait forts. Mais cela n'était qu'une théorie parmi tant d'autres. Ils étaient, d'après lui, d'anges et démon, de poussières et de cendres.
Nés des cieux pour venger, ils se déchaînaient avec raison quelconque.

Et depuis, si Estrolia vivait dans la richesse et la bourgeoisie, Mabrune vivait dans la peur d'une rechute, et de nombreuses violences circulaient, surement pour éloigner le sentiment d'impuissance qui pulsait en chacun d'eux.

Ainsi Félicie se releva t-elle, perdue dans ses pensées, en hauteur sur le toit.
La lune était pleine, là bas, mais s'annonçait déjà le début d'un nouveau jour. C'est un cercle vicieux qu'est la vie, une alternance éternelle entre le jour et la nuit.
Elle avait écouté aux tuiles, l'autre heure passée, ces quelques hommes débattre sur une chose dont elle ignorait le contexte.
Le voleur avait volé, ça aussi c'était une chaîne. Mais il disait avoir aussi volé l'empyrée . C'était cette phrase là qui avait clouée Félicie dans l'incompréhension et la surprise
__________________
Signature :
« La vie est comme un piano. Il y a du blanc, du noir et il faut jouer les deux pour avoir une belle mélodie »

A ma Izzi et tous nos bon délires
et tous mes autres fabuleux amis , Biche3, Sixtmaellys, Totototo3, Studay, Sarou8, Elsa, Miaou-du sushi et ceux que je ne marque pas, mais que je n’oublie pas.

¤ Merci ! ¤